Partagez | 
 

 Minuit Dix à WhiteChapel } Mini Event n°1

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

avatar
En réalité, je suis
Invité
MessageSujet: Minuit Dix à WhiteChapel } Mini Event n°1   Mar 20 Oct - 22:00






The Game is On !
Nath' & Mymy & Alice & Mary & Lim'
<3
« Minuit Dix à WhiteChapel»

Parfois, elle se demandait pourquoi elle faisait ce genre de chose. Mais oui, vous savez, agir avant de réfléchir, parler avant de se rendre compte que l'on est entrain de dire une grosse bêtise, faire des actions sans faire marcher concrètement sa cervelle. C'est la question qu'était entrain de se poser Théa, alors qu'elle se trouvait dans l'appartement de style ancien qu'elle avait réussi à louer à ses propriétaires, où à ses locataires qui lui faisaient une sous location totalement inégale pour la soirée. Mais pourquoi avait elle fait ça ? Poussant un immense soupir, alors qu'elle passait sa main sur une chaise qui ressemblait à un objet tout droit sorti d'un musée, elle l'a contourna pour s'affaler comme une baleine en fin de vie dessus, et réfléchir un peu à la connerie qu'elle avait enclenché, toute seule, comme une grande. Tout ça, c'était la faute de Gaël. S'il ne l'avait pas poussé à bout, elle n'aurait jamais accepté ce stupide pari. Bon, les TROIS seuls points positifs qu'elle y voyait dans tout ça, c'est qu'elle allait passer une incroyable expérience, qu'elle allait rencontrer du monde, et qu'elle se ferait un peu d'argent. Non parce que si elle ne récupérait pas les dons en fruits et légumes qu'elle avait fait pour avoir cet appartement, elle ne rentrerait pas dans ces choux, et là, elle se mettrait vraiment en colère contre sa stupidité et celle de son pseudo mari.

Pourquoi avait elle lu d'une traite les aventures de Sherlock ? Mais pourquoi, elle qui ne lisait que très rarement, c'était prise en passion pour le Londres Victorien, les meurtres et les trucs glauques. Bon peut être parce qu'elle aimait ça déjà avant, mais qu'elle n'avait pas eu le temps, ni surtout la motivation de s'y pencher véritablement dessus. Et là, ce fut la révélation, comme si l'esprit sain l'avait éclairé de toute sa lumière pour lui faire voir la vérité. Mais si encore, ce n'était que ça, une passion soudaine pour la littérature, tout le monde aurait pu être content. Non, il avait fallu que Gaël mette les informations, et que Théa soit totalement hypnotisé par un reportage en particulier, celui sur les Murder Party.  Le nez collé à la télévision, et pas seulement en expression, elle aussi voulait organiser ça, car après tout, si eux ne faisaient pas parti de l'élite de Storybrook, personne n'en faisait parti. Enfin surtout les parents de son mari, parce que ce n'était pas à eux deux qu'ils faisaient grimper le PIB de la ville.

Le principe ? Un cluedo grandeur nature, rien de plus rien de moins. Certes le terme Murder Party faisait plus classe que « cluedo » mais en réalité, c'était les même règles. Faire un scénario, avec des personnages qui pourraient se prendre pour Holmes, Watson, et Scotland Yard. Alors forcément, Théa avait voulu le faire. Toute la nuit elle avait cherché des informations sur le concept, et puis la journée, quand elle entendait entre deux clients, elle écrivait son scénario digne des plus grands films d'horreur. Jusque là, rien de bien compliqué, et elle s'amusait comme une petite folle. Et puis, Gaël, lui avait dit de prendre sa carte bleue pour qu'elle puisse réalise les achats dont elle avait besoin pour faire sa petite soirée sympathique, mais le plus dur rester à venir. Qui voudrait bien participer à ce genre de chose ? Bien entendu, elle savait que si elle avait demandé à ses amis, ils auraient acceptés, or c'était surtout le résultat final qui lui faisait un peu peur. Alors elle avait eu une idée, en discutant avec la petite vieille qui venait tous les soirs lui acheter ses trois tomates et deux pommes de terre. Elle n'avait qu'a envoyer ça sous forme d'invitations. Les gens seraient curieux de recevoir une telle chose qu'obligatoirement ils iraient sur le lieu.

Dire qu'elle était septique n'était pas un bien grand mot. Oui, l'idée d'envoyer des cartes lui plaisait bien, comme ça, elle pourrait faire de nouvelles rencontres et qui sait, elle pourrait trouver l'amour de sa vie dans les convives, même si elle avait arrêter de rêver depuis un moment. Mais le truc qui l'a chiffonnait c'était est ce qu'ils allaient venir ? Le motif de la curiosité était forte, mais il fallait autre chose. Une meilleure accroche. Alors elle avait prit un papier et un stylo, et elle avait rédigé elle même l’invitation, avant de la transformer sur ordinateur.  

« Jack l'éventreur est de retour parmi les morts, mais pas n'importe où, ici, à Storybrook, et il vient de faire sa première victime. Cependant les zombies n'existant pour le moment pas encore, il s'agit bien entendu d'un simulacre. Un psychopathe vénérant le plus grand meurtrier du Londres Victorien veut lui rendre hommage à travers une série de meurtres les plus sanglants les un que les autre. Serez vous capable de découvrir l'identité de cette personne ? Si vous pensez que vous êtes plus fort que Scotland Yard, rendez vous Vendredi soir, à 20h, au 13 Fletch Street pour un dîner plus que refroidissant !

Une petite participation forfaitaire vous sera demandé, mais pas beaucoup »


L'appel du ventre serait plus fort que la curiosité, et elle en savait quelque chose. Puis, cela sortait de l'ordinaire, et pour Storybrook, ce n'était pas si mal. C'était ça, qui manquait à la ville, de l'animation , et ça, elle savait là mettre l'ambiance. Cependant, devant la montagne de travail qui l'attendait, Théa eu un frisson d'angoisse. Se levant du fauteuil ou elle était depuis tout à l'heure, elle repris là où elle en était dans la décoration et la mise en scène, pour que le meurtre qui avait eu lieu soit plus réalise que jamais, en attendant que Gaël revienne avec les plats du traiteur. Se donnant à fond dans sa tache, elle n'entendit pas que son prétendu mari était venu pour ranger la nourriture dans le frigidaire et donner un coup de main pour mettre la table, si bien que quand elle tomba sur lui, revenant de la chambre mortuaire, elle hurla comme une dératée, se prenant déjà au jeu alors qu'il n'avait pas commencé. Lançant du faux sang sur Gaël qui s'échappait, elle poussa un autre cri, mais de colère cette fois quand elle remarqua qu'elle avait taché la nappe blanche et le sol. Bon, d'un autre coté, ça rajoutait une petite touche !

Le temps passa a une vitesse folle quand la grande horloge du salon sonna 20h ! Se mettant à coté, vérifiant qu'elle était habillée correctement, avec son jean noir et son chemisier blanc, en bonne hôtesse d'accueil, elle commençait un petit peu à stresser. Et si personne ne venait ce soir ? Ou si les gens n'aimaient pas ce cluedo géant ? Tout un tas de chose passa par la tête de l'ancienne princesse et c'est la sonnette qui l'a sortit de son petit monde. Se précipitant sur l'interphone, elle répondit alors. « Venez, montez, c'est au deuxième étage, au fond du couloir, je vous attends. »  Quelqu'un avait répondu à son invitation, et même s'ils n'étaient pas tous au complet, au moins, elle ne se retrouverait pas toute seule à table. « Bonsoir, je suis Théa, comment allez vous ? »  Les formules de politesses, elle connaissait très bien, et ça ne l'a changeait pas de son métier quotidien. Certes elle n'allait pas hurler qui voulait deux kilos d'oignons et un d'ail, mais elle avait l'habitude du contact humain, et elle aimait bien ça. Répéter la même phrase ne l'a dérangeait pas, bien au contraire. Plus de personnes arrivaient et plus elle était contente. « Bienvenue à la première Murder Party de Storybrook, j'espère que vous allez passer un très bon moment et que vous vous en souviendrez pour longtemps ! » △ Rimbaud
© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar
En réalité, je suis
Invité
MessageSujet: Re: Minuit Dix à WhiteChapel } Mini Event n°1   Mer 21 Oct - 9:21


Minuit Dix à WhiteChapel
Théa & Mary & Nath' & Mymy & Alice & Lim'
 
J’avais beau être heureuse d’avoir retrouvé  mon coéquipier, je m’ennuyais pas mal. La mission était au point mort, et aucune indication ne venait. Oh cela dit, les virements continuant d’être faits sur mon compte, je ne m’en plaignais pas beaucoup. J’aurais sans doute pu acheter un appartement dans le coin…Si seulement il y en avait à vendre ! Mais rien. Ici, niveau logement, c’était pire que tout. Bon je n’allais pas vraiment me plaindre d’être ici. Chez Félicity je vivais assez bien. La nuit je pouvais embêter mon coéquipier à souhait…Franchement, qui aurait pu se plaindre d’une telle vie mis à part moi ?

Parce que vraiment, je me faisais chier comme un rat mort. Altaïr avait sa vie ici et je ne pouvais pas le séquestrer près de moi tous les jours –bien que je le fasse régulièrement cependant- et moi, je n’avais pas encore la mienne. Pas d’amis, rien. Bon je me tenais occupée en rangeant un peu la maison, mais même ça, je n’osais pas trop y toucher. Principalement par peur que la propriétaire des lieux ne soit pas fan de ma façon de ranger, je dois l’admettre. Mais bon, je le faisais quand même un peu parce que…Voilà quoi. Je me faisais chier, et pour moi la télé n’avait rien de fascinant !

Et c’est en allant chercher le courrier que j’avais trouvé de quoi occuper mon vendredi soir. Oh, cette carte faisant référence à ma contrée natale m’avais tout de suite plu ! Je l’avais lu, puis relu pour être bien certaine que je n’avais pas raté une ligne dévoilant un gag ou autre chose du genre. Et puis je n’avais pas grand-chose à perdre. Après tout, si c’était un piège grossier mon revolver serait toujours quelque part sur moi pour m’aider à me défendre –en l’occurrence, sous ma belle robe noire, lorsque je choisis enfin le vêtement en question.

N’aimant pas arriver les mains vides en quelque lieu que ça soit –même pour débarquer dans cette maison que je pensais à Altaïr j’avais ramené des cookies maison- et très certainement aussi parce que j’avais envie de m’occuper, j’avais même préparé quelques scones pour l’occasion. A soirée anglaise, spécialité anglaise ! Oh et bien sûr, j’avais rajouté, dans le plat, une enveloppe dans laquelle se trouvait un billet –un beau billet. Puisqu’il n’y avait aucune précision, j’avais préféré voir gros. Et puis, encore une fois, si c’était un piège, je la récupèrerais bien vite alors ce n’était pas un problème.

C’est ainsi que je finis devant cette entrée. C’est presque immédiatement après avoir appuyé sur le bouton qu’une voix féminine me donne les instructions pour rejoindre son appartement. A pas tranquilles je viens donc la rejoindre et fais la connaissance d’une chaleureuses jeune femme qui se présente sous le nom de Théa. Une partie de moi-même ne peut s’empêcher de se demander si elle a une autre identité. Mais pour ce soir je ne travaille pas. Tout cela attendra plus tard. Souriante, je lui réponds donc.

« Mary, enchantée ! J’ai ramené un petit quelque-chose ! » dis-je alors en lui montrant le plat- et l’enveloppe.

Je le dépose sur la table,  parle de quelques formalités avec les nouveaux arrivants –non sans me poser des questions cela dit je dois l’admettre- je m’intègre, quoi. Peut-être que je resterais en bons termes avec certains, qui sait ? Souriante, j’étais déjà persuadée de passer une bonne soirée lorsque l’hôtesse de ce soir pris la parole pour annoncer le début de la murder party. Je lui adresse alors un grand sourire encourageant. Je sais que c’est parfois difficile d’organiser ce genre de choses.




By Phantasmagoria

Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar
En réalité, je suis
Invité
MessageSujet: Re: Minuit Dix à WhiteChapel } Mini Event n°1   Mer 21 Oct - 22:07

Minuit Dix à WhiteChapel } Mini Event n°1

C'était les vacances, enfin disons que pour moi des vacances avec l'école des arts, je n'y voyais pas de grande différence, car j'aime travailler la musique, la peinture, l'écriture, le dessin et j'en passe ... Cette ville était morte, parfois j'écoutais de la musique avec mon MP3 et je regardais par la fenêtre le quotidien de la ville, c'était tellement lassant et déprimant. Heureusement j'habitais chez Granny et je retrouvais souvent Ruby qui était tout comme moi, une véritable boule de nerf, seulement à cette heure-la elle devait surement travailler et je n'allais pas aller l'embêter, Granny allait encore piquer une crise contre Ruby et moi. En faite j'avais proposé d'apporter mon aide, mais disons que parfois les plats m'échapper pour finir au sol ou sur les clients, du coup j'avais proposé pour la plonge, la vaisselle finissait quand même par casser, la cuisine ... J'étais une catastrophe, à croire qu'il y a que la musique et la danse je puisse maîtriser sans provoquer d'incident. Enfin je n'allais pas moisir dans ma chambre toute la journée, je mis mes chaussures et descendit en bas pour rejoindre Granny aux fourneaux, je ne devais toucher à rien, mais je pouvais toujours regarder, ce serait mieux que rien.
Celle-ci me souria me demandant comment j'allais, moi haussant les épaules lui montrant que je m'ennuyais, c'est la que Granny eu une merveilleuse idée ... Aller sortir les poubelles et chercher le courrier ... Youpi ... Bon au moins j'allais tuer deux minutes, voir cinq si je trainais des pieds. Après avoir sorti les poubelles, je pris le courrier y trouvant trois lettres dont l'une était pour moi, je déposais donc les autres sur le comptoir avant de monter dans ma chambre avec précipitation, ouvrant la lettre rapidement espérant que se soit quelque chose qui pourrait m'occuper l'esprit. Un cluedo! Bien sur que j'allais venir! J'adore enquêter, m'amuser, bouger et la j'ai vraiment besoin de me dérouiller, puis un cluedo dans l'ambiance victorienne pour Halloween, c'est une idée des plus géniale! Regardant l'heure, je ne fis pas attention qu'il était encore bien tôt, je filais à la salle de bain pour me préparer, seulement le temps que je me coiffe en dansant et en chantant, tout comme en prenant ma douche ... Bien le temps passe plus vite et finalement j'étais prête à l'heure.
Me rendant au lieu de rendez-vous tout en trépignant d'impatience, je montais à l'étage vers la direction indiquée, avant d'entrer dans un appartement qui avait été décoré avec passion. Je saluais l'hôtesse avant de voir que je n'étais pas la seule à être arrivait, vivvement que l'enquête commence.
roller coaster


Dernière édition par Alice Liddell le Sam 21 Nov - 12:05, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar
En réalité, je suis
Invité
MessageSujet: Re: Minuit Dix à WhiteChapel } Mini Event n°1   Ven 23 Oct - 21:58


Minuit Dix à WhiteChapel



Bip bip bip bip bip

Il était 20h. Et ça faisait 15 minutes que Nath était derrière son comptoir, en train d'essuyer, hésitant, la bave du monsieur qu'il regardait se saouler depuis un moment.
Il lui aboya dessus, rien de compréhensible, mais le rouquin comprit la demande d'un nouveau verre.

Je crois pas que ça soit une bonne idée monsieur. D'après vos données sur votre compte facebook quand je l'ai piraté y a 10 minutes, vous avez une fille. Et d'après votre alliance une femme -ou un mari, je juge pas, mais vu la fille, j'aurai tendance à dire femme-. Vous savez l'alcool quand on en boit trop, on tombe dans un sommeil tellement fort qu'on se réveille plus. En gros on meurt. Caput. Vous savez ce que c'est ? J'ai vu sur facebook que vous aviez écrit y a deux mois que votre chien est crevé. Bah c'est pareil. Sur la chaise d'à côté, y en a déjà un qu'est mort. Et puis...

20h45. L'heure à laquelle Nath termina son discours en lui parlant de zombie et de dinosaures roses, quand il mit finalement l'homme dehors, s'assurant qu'il n'était pas seul pour qu'il ne conduise pas.

Mais du coup j'ai oublié de lui expliqué comment faisaient les dinosaures roses...

Hey Nath ! On a reçu du courrier bizarre !

C'est pour moiii !

Il réceptionna la lettre noire. Il la lut une première sans trop comprendre. Ce qu'il comprit d'abord, c'est l'invitation à un meurtre. Ensuite il comprit que le meurtre était déjà fait, mais qu'il fallait les couvrir. Puis il relut en conclut qu'au contraire, il fallait enqueter sur un meurtre. Et finalement, le sens de la lettre lui vint.

Mais c'est un jeu c'est géniaaal ! Tu vieeenns ?

Euh, hors de question d'être complice de meurtre, déchire ça plutot.

Nath haussa les épaules et courut chez lui. Il opta pour une tenue classe noire, avant de changer d'avis et d'en mettre une blanche. En réalité, la rousse était la meilleure, mais il se dit que ç'aurait été une faute de gout pour les autres. Puisqu'ils ne pouvaient pas voir les meilleures couleurs.

Il emmena sa reserve de bonbon sucrés - les plus acides possibles -  et prit trois ou quatre billets et partit à la direction iniquée. Une grande énigme, Nath trouvait ça génial ! Il en trépignait déjà d'impatience, avec l'exciation qu'il tenait habituellement.

Il arriva à la grande maison déguisée pour l'occasion, émerveillé par tout ça !

JE SUIS LÀÀÀÀÀ !

code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar
En réalité, je suis
Invité
MessageSujet: Re: Minuit Dix à WhiteChapel } Mini Event n°1   Sam 24 Oct - 0:37





THEA, MARY, NATH, MYR, ALICE & LIM


≈ MINUIT DIX A WHITECHAPEL ≈


Elle ne recevait jamais de courrier. Ou du moins très rarement. Dans la boite aux lettres, elle trouvait surtout des publicités, lorsque le livreur passait par là, des lettres perdues, mouillés et jaunit, des araignées. Qu'aurait-elle pu donc recevoir ? Ni impôts, ni factures n'étaient à payer pour une maison semblait-il abandonner. Aussi, lorsque Limenia ouvrit la boite, elle ne s'attendait clairement pas à la belle lettre qu'on avait déposé là. Hésitante, elle avait saisit la délicate enveloppe par un bout, comme si à son toucher elle disparaitrait pour retrouver sa véritable destination. Mais le morceau de papier resta bien sagement entre son indexe et son pouce, et la jeune femme pu constater l'absence d'adresse et de nom.

Plus que curieuse désormais, elle jeta un regard aux alentours - comme si quelqu'un allait surgir d'entre les buissons pour hurler au vol - avant d'ouvrir l'enveloppe aussi doucement que possible - c'est à dire en déchirant malencontreusement les bords avec ses ongles. Elle en sortit une ... invitation ? Pour une... Murder Party, sérieusement ? Limenia n'avait jamais entendu parler de ça, pas vraiment eu l'occasion, mais le nom sonnait assez mal sans aucune connaissance de ce que c'était. C'était apparemment une sorte de jeu, où les joueurs devaient rivaliser d'intelligence. La jeune femme aurait jeter le carton imprimé si la mention d'un diner n'avait pas retenu son attention. C'est qu'elle ne roulait pas sur l'or, pas du tout même, et que la perspective d'un repas bon et chaud était attrayante au-de-là du possible. Une petite participation était demandée.... Et bien elle pouvait bien donner un petit quelque chose, dans ses moyens, songeât-elle. Au final, cela pouvait être sympa, un peu d'animation dans son quotidien, et elle se sociabiliserait enfin.

La jeune femme décida donc de faire des efforts pour s'habiller. Oh, pas qu'elle trouva une magnifique robe à se mettre. Mais disons qu'elle portait des vêtements propres. Exceptionnellement, elle avait piocher dans les vêtements que Madame Quinn lui avait donné pour le travail, un simple pantalon et une chemise blanche - si elle pouvait éviter de la tâcher, cela serait super -avec les chaussures plates - simples mais neuves - offertes avec. Elle se sentait tellement mieux lorsqu'elle était vêtu ainsi. Et aussi un peu étrange, c'était quand même ses vêtements de travail. Enfin, Limenia finit par quitter le port, en direction de la fameuse Fletch Street. D'un bon pas, elle ne voulait pas arriver en retard, elle arriva finalement à l'heure prévue, enfin à une dizaine de minutes près. Incertaine, elle finit par appuyer sur le bouton d'appel, et une réponse parvint rapidement, lui indiquant le chemin à suivre dans le bâtiment.

L'appartement était... splendidement décoré, et on se croirait vraiment dans une scène du Londres Victorien. Mention spécial aux tâches de sang sur la nappe. L'hôtesse était une brune portant un pantalon et une chemise blanche - au moins Limenia ne se sentait pas trop dépaysée - et était accompagnée de trois autres invités. L'une était vêtu d'une magnifique robe noir, vous savez, le genre de robe auxquelles rêvaient les petites filles - enfin, auxquelles rêvait Limenia en tout cas - et l'autre était tout aussi charmante. Le seul homme pour l'instant était semble-t-il habillé pour l'occasion - vous savez, meurtre et sang. L'hôtesse de cette soirée se présenta comme Théa - quel curieux nom, mais joli.

-Bonsoir, je suis Limenia. Enfin, Lili c'est plus simple.

La jeune femme espérait bien aussi passer une bonne soirée, elle était là pour ça tout de même. L'expérience promettait d'être étonnante. En attendant, l'une de ses mains tapotait sur la poche de son pantalon, cherchant à savoir quand est-ce qu'elle devait remettre son .. "apport" à la soirée, elle n'avait pas vraiment l'habitude de faire ça. La politesse réclamait-elle de le faire avant, pour ensuite pleinement profiter, ou bien au contraire fallait-il attendre la fin pour montrer qu'on avait apprécier le tout - que cela soit vrai ou non ? Du coin de l'œil, elle observa les autres convives pour observer ce qu'ils faisaient.







Revenir en haut Aller en bas
Myrdhinn Artaën

avatar
En réalité, je suis
Merlin l'Enchanteur
☂ Conte : Merlin l’Enchanteur

☂ Emploi : Pasteur
☂ Camp : Héros
☂ True Love : Tout aussi Momy que Mymy

☂ Avatar : Robert Downey Jr
© Crédit : Gallery
MessageSujet: Re: Minuit Dix à WhiteChapel } Mini Event n°1   Dim 25 Oct - 18:29


Murder Party !

Le révérend était tranquillement en train de jardiner. Il profitait de cet instant pour ce détendre, n'était plus l'heure des visites à la paroisses, il s'était rendu derrière pour continuer sa tâche. Son courrier était posé dans le panier qu'il avait apporter pour cueillir certains de ses légumes. Il les donnait souvent pour son établissement à l'accueil des sans abris, pour leur repas. Des produits frais s'étaient le must des must. Pour le moment, il plantait quelques graines.

Il était dans son monde jusqu'au moment où un certains chapelier avait décidé du contraire. Il n'en fut que peu surprit par cette visite. Intrigué par un courrier assez original, il la lut à voix haute. Myrdhinn se stoppa un instant, se relevant. Son ami essayait de le convaincre d'y aller, lui disant que ça lui changerait les idées. Mais cela le faisait-il pas déjà en s'occupant de son potager et jardin. Il semblerait que non à certains dire. Il souriait à son ami , se désespérant de son attitude, lui annonçant qu'il irait. Une Murder Party le détendre? Qu'il en soit ainsi.

Le jour venu, il s'était habilla avec un costume d'époque d'enquêteur fou. Jeff en avait été heureux de lui soumettre cette idée et pour faire plaisir à son ami, il avait accepté. Si il se souvenait, il avait l’accoutrement d'un célèbre et intelligent enquêteur : Sherlock Holmes. Il ne savait pas où il mettait les pieds mais pourquoi pas. Cela pouvait être fort intéressant. Le pasteur aimait découvrir de nouvelles choses, lisant beaucoup, il connaissait cette époque. Il se rendit à l'adresse convenu, la porte s'ouvrit et il monta au bon étage. Il se doutait que ça allait être une soirée très mouvementée. Il racontera comment ça se sera passer à Jeff plus tard. Mais il avait trouvé cela comique de dire que ça allait le détendre. Il n'était pas nerveux, juste un peu fatigué, ça arrivait à tout le monde.

La porte s'ouvrir sur Théa, qu'il connaissait de part la paroisse et surtout pour leurs échanges de conseils sur le potager. Elle qui était marchande lui qui entretenait derrière son temple un légumier, ils aimaient s'échanger des petites astuces. Il la salua poliment et lui offrit des beaux légumes et fruits. Si il aurait su que s'était elle, il lui aurait emmener un peu plus. Il lui glissa une petite enveloppe sa contribution.

Il reconnaissait chaque visage présent. Il était un des pilés de la ville, connu comme Pasteur. Certains, étaient venu le voir, d'autres non mais il savait qui ils étaient, s'était une petite ville pour lui et tout se savait. Il reconnu une des jeune femmes qui étaient déjà passé dans son établissement. Il leur fit à chacun un bonjour. Il observa tout ce qui avait été décoré. Cela se sentait qu'elle y avait mis du cœur et que ça lui faisait plaisir de faire cette soirée. Il ferait honneur à cela, se prêtant au jeu sans difficulté. Il était curieux de voir le déroulement de la soirée. Voyons ce qu'elle nous réserve !


Dernière édition par Myrdhinn Artaën le Mer 30 Déc - 1:08, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heroes-villains.com/t210-myrdhinn-artaen En ligne
Invité

avatar
En réalité, je suis
Invité
MessageSujet: Re: Minuit Dix à WhiteChapel } Mini Event n°1   Lun 26 Oct - 12:11






The Game is On !
Nath' & Mymy & Alice & Mary & Lim'
<3
« Minuit Dix à WhiteChapel»

Souriant de toutes ses belles dents blanches, le stress qu'elle avait pu avoir en début d'après midi c'était totalement envolée au fur et à mesure que les invités arrivaient. Elle remercia chaleureusement Mary, qui avait eu la gentillesse, en plus de la grosse enveloppe qui contenait plein de sous, de lui amenait des pâtisseries anglaises et ça c'était vraiment cool. « On les prendra avec le thé, pour le dessert. » Théa n'eut pas le temps de terminer sa phrase, qu'une jeune femme rousse rentra dans la pièce, suivant d'un jeune homme ayant la même couleur de cheveux. Elle pouffa de rire, pensant dans sa tête à ce que Gaël aurait pu dire en les voyant, qu'ils n'avaient pas d'âme et toutes les potaches vacheries qu'on pouvait faire sur cette couleur de cheveux. Théa aimait bien les gens roux, ils étaient souvent originaux et fantasques, et elle venait d'en avoir la preuve, quand le jeune homme qui était vers la porte d'entrée, arriva en courant vers elle en hurlant qu'il était là, lui fourrant un bocal de bonbons dans les mains. « Merci. » Elle n'était pas très sucrerie, mais c'était une gentille attention, et aussi une bonne idée. Le sucre avait des vertus excitantes, et au moins, les membres de son jeu n'auraient pas besoin d’alcool pour se survolter et rentrer dans la peau de leur personnage.

Jetant un regard d'ensemble sur la pièce, elle eut un petit hochement de tête en voyant que les personnes présentes commençaient à parler entre elles. C'était ça qu'elle voulait, en plus de l'animation, faire rencontrer différentes personnes, qui en tant normal ne se seraient même pas adressés la parole. Une autre jeune femme rousse, décidément, elle aurait du prendre plutôt le thème des roux pour sa soirée, passa le pas de la porte timidement en se présentant. « D'accord, c'est jolie Lili comme surnom. Ça me fait penser à Lili la tigresse. » Rigolant doucement, elle fit un petit geste de la main pour signaler à  Lili qu'elle pouvait s'avancer vers les autres convives, qu'ils n'allaient pas la manger, enfin pour l'instant .. Et puis, le dernier invité arriva alors, dans un costume d'époque magnifique en lui tendant un panier avec des légumes de son potager. « Mr le pasteur, c'est un plaisir de vous avoir parmi nous. » Théa aimait bien Myrdhim, parce que déjà il n'avait pas un ton condescendant quand il parlait avec elle de fruits et légumes, contrairement à d'autres personnes, et ses conseils étaient vraiment très pratique. Et puis, il apportait un certain calme, et une certaine sage dans les lieux où il se trouvait, et ça, la jeune brune l'en remerciait grandement. Quand elle allait le voir, elle avait l'impression que tous ces soucis s'envolaient comme par magie, lui apportant une certaine forme de paix intérieur, et elle était vraiment ravie qu'il soit là.

Laissant le nouveau groupe discutait entre eux, Théa se rendit dans la cuisine pour commencer à amener les plats sur la grande table du salon. « Si vous voulez bien, le dîner va commencer. Surtout n'hésitez pas à vous servir, c'est fait pour ça. » Le placement était libre, tous comme les plats, une sorte de buffet, et pendant que ses invités s'asseyaient, elle alla chercher différents accessoires pour que la partie puisse commencer. « Dans ce carton, se trouve le nom des personnages que vous allez interprétez. Je vais le faire passer, vous allez choisir un papier au hasard, et me dire ensuite le nom qu'il y a inscrit dessus. Puis, je vous ferez passer une fiche, avec tous les renseignements possibles ! » Elle fit circuler la boite entre les personnes, et avant de suivre le même chemin, elle avala un petit verre de whisky pour se donner du courage, de ne pas avoir peur de tout faire rater. « Mary, tu es Charles Hopkins, l'inspecteur de Scotland Yard. » Donnant la fiche, elle continua son petit tour. « Alice, tu es le Prince Albert Edward Jr, le petit fils de sa majesté » Faisant une petite révérence, elle ne put s'empêcher de rigoler elle même à son spectacle. « Nathanaël, tu es Howard Spearing, le journaliste du Star qui a reçu en personne la lettre de Jack l’Éventreur. » Elle fit une petite grimace de stupéfaction quand elle prononça le nom du plus célèbre meurtrier de l'époque Victorienne. « Lili, tu es Elise Downey, la voyante mal voyante. » Youplaboum, mais c'est qu'elle a mangé du clown la Théa. Secouant la tête, se désespérant elle même, elle donna une paire de lunette noir à la rouquine. « Ne t'en fait pas, tu pourra voir ce qui se passe quand même, elles sont transparentes. » Il ne restait plus que le pasteur, qui avait sa main dans la boite pour prendre un papier, pas le dernier car Théa avait eu l'idée d'en mettre beaucoup, pour donner l'impression qu'il y avait pleins de personnages. « Myrdhinn, tu es Wilson James, le peintre émergeant de l'époque. »

Le remerciant quand il lui tendit la boite, elle alla l'a poser derrière avant de revenir s'installer à sa place, voyant que ses invités étaient plongés dans la lecture des fiches, qu'elle avait rédigé avec l'aide de son mari. Faisant cliqueter sa petite cuillère contre son faux verre en cristal pour obtenir l'attention de ses convives. Se levant, elle prit alors une voix mystérieuse, alors que la luminosité baissa dans la pièce, comme par magie. Non ce n'était juste que Théa, qui appuyait sur un interrupteur a distance qu' Anthony lui avait fabriqué mais ça, personne n'était obligé de le savoir. « "Londres. 1er octobre 1888 à Whitechapel, le quartier le plus sordide de la capitale. Près de quatre vingt mille personnes vivent dans ce dédale de ruelles étroites. C'est le repère des petits truands et autres racketteurs ; les fillettes s'y prostituent à douze ans, alors que la moitié des enfants n'atteignent pas leur cinquième année. L'odeur des abattoirs voisins ne fait que rajouter à la misère quotidienne. Et c'est là que l'horreur se donne un nom : Jack l'Éventreur ! Depuis quelques semaines, ce nom s'est répandu connue une traînée de poudre dans toute la capitale. La police semble incapable d'arrêter le monstre et l'inspecteur Charles Hopkins vient d'être muter dans un autre quartier, la rue a peur … mais pas seulement … » Se stoppant pour reprendre son souffle, alors qu'un silence de cathédrale régnait dans la pièce, elle regarda un à un les personnes autour de la table. Le jeu avait vraiment commencé.

« Non loin de là, juste à côté de Tower Bridge, se trouve la résidence londonienne de Lord Carnevon. L'endroit est bien plus calme et bien plus luxueux que les rues tortueuses de Whitechapel. Lord Carnevon est reconnu dans les milieux huppés de Londres : ami personnel du Prince Albert-Edward, le propre fils de la reine Victoria et futur roi d'Angleterre et de son petit fils, ce magistrat a mené une brillante carrière aux Indes où il était juge à la cour coloniale de Calcutta. Voilà près de six mois qu'il a quitté les Indes. Ne sortant que très peu depuis son retour au Royaume-Uni, d'aucuns chuchotent que son départ précipité de Calcutta serait dû à quelque maladie exotique qu'il aurait contractée aux colonies. S'il sort peu, Monsieur n'en ai pas moins coupé de la réalité. Il sait ce qui se trame dans les bas fond de Whitechapel, et sait plus de choses que ce qu'il ne veut dire. C'est pour cela, qu'ils nous as tous réunis, ce soir, le 1e Octobre 1888, le jour où Jack l'éventreur doit commettre ses fameux deux meurtres, car il sait … » Mais ou est donc Lord Carnevon ? Cette question pouvait planer au dessus de la table, alors que la jeune femme picora dans les petits biscuits salés. «  Et ce soir, parmi nous, invités de Monsieur, se trouve un assassin ! » La voix de Théa était montée dans les aigus, comme si effectivement elle apprenait la mort de son employeur. « En effet, c'est peu avant vingt heures que moi, Milicent, la domestique, a  trouvé le corps inanimé de mon maître. Celui-ci gît couché sur son lit, le visage crispé, les yeux exorbités, la bave au lèvres. C'est un meurtre, car il en savait trop. Mais est ce Jack l'eventreur qui a commis ce crime ? Ou une autre personne ? Car il est de notoriété que Monsieur ne s'était pas fait que des amis. Alors, je vous convies donc, Mesdames et Messieurs, à résoudre ce crime atroce, pour que justice soit faite ! » Se rasseyant, Théa se servit un grand verre de thé à la menthe pour se désaltérer, car si elle continuait au whisky, c'est sur que la soirée allait bien se terminer. « Pour commencer, chacun d'entre vous, va expliquer les raisons de sa présence chez Lord Carnevon, et le lien qui l'unissait à lui, ou même aux autres personnes présentes.. et bien entendu, ce qu'il faisait à l'heure du crime Red » Son regard faisait des zigzag, avec un grand sourire sadique. Bien entendu, elle savait qui était les deux meurtriers, mais pas les autres joueurs, et c'est là, que le jeu allait devenir intéressant. Trouver le vrai coupable, et pas se faire embobiner par les mensonges de chacun.   △ Rimbaud
©️ 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar
En réalité, je suis
Invité
MessageSujet: Re: Minuit Dix à WhiteChapel } Mini Event n°1   Mar 27 Oct - 9:52


Minuit Dix à WhiteChapel
Théa & Mary & Nath' & Mymy & Alice & Lim'
 
Alors que les gens arrivaient les uns après les autres, je m’étais  intégrée un peu comme je le pouvais, cependant mal à l’aise de me retrouver aussi vite au milieu de gens que je  ne connaissais pas. La sociabilité n’avait jamais été mon fort, et pourtant j’avais fait l’effort de venir, et je faisais encore l’effort de sourire et de faire la conversation. Tout ce que je n’avais jamais appris à faire, en gros. Je savais bien que mon passé de petite fille solitaire finirait par me retomber dessus un jour ou l’autre.

Ce fut presque un soulagement lorsque vint le moment de s’installer à table, en vérité. Toutes ces personnes étaient très sympathiques, mais malheureusement je ne me sentais pas vraiment à ma place au milieu de ces gens qui semblaient se connaitre. Ajoutant cela au fait que je n’étais pas douée pour me faire des amis, j’avais  hâte que la partie commence. Il était plus simple pour moi de jouer un rôle que d’être moi-même dans ce genre de situation. Aussi, j’allais m’installer avec soulagement et grignotais quelques petits trucs pour faire passer le stress. C’était la bonne occasion de toute façon. Je ne pouvais pas passer ma vie à fuir les autres. Plus maintenant.

La désignation des rôles se fit peu de temps après, et je fus la première à recevoir le carton pour y fourrer ma main et piocher un nom. Mon identité pour la soirée. Charles Hopkins, inspecteur de de Scotland Yard, m’annonça finalement la maitresse des lieux avant de faire le tour des autres personnages. Je dois reconnaitre que j’étais passablement ravie de cette pioche. Mon personnage me plaisait déjà, et il me plut encore plus lorsque je reçu sa petite fiche, que je lis d’une traite. Suite à quoi le contexte fut donné, le jeu commençais et j’avais déjà hâte de chercher –et découvrir- l’identité du meurtrier !

Mais pour l’heure, n’ayant jamais jouée à ce genre de jeu, j’allais simplement écouter les directives du maitre du jeu. Je me levais donc, fis les cents pas dans la pièce pour faire mon discours –reprenant pour l’occasion mon bel accent anglais !- afin d’être dans l’idée que je me faisais du personnage.

« Quel drame…Et dire que l’on m’avait envoyé ici pour le vol de son tableau ! Jamais je n’aurais imaginé que…Je ne connaissais pas cet homme, mais en tant qu’inspecteur je me dois de trouver qui lui a fait ça, et je le trouverais ! » Annonçais-je en posant mon regard sur chacun. « Je connais bien entendu certains d’entre vous. Prince Albert, comment ne pas vous reconnaitre ? » Je lui fis un petit salut poli, pour souligner mon respect profond envers la famille royale. « Et vous bien sûr, Elise, nous avons travaillé ensemble par le passé. » j’adressais un sourire à la non voyante, que la joueuse, elle, verrait-. « Et bien sûr, ne songez pas que je vous ai oublié, Wilson James. Votre séjour chez nous est encore frais dans ma mémoire. » Je me tournais alors vers le dernier joueur. « Vous en revanche, j’ignore qui vous êtes. Pourriez-vous m’éclairer ? »

Je les regardais tous, un à un, tentant de les sonder, comme si je cherchais quelque chose chez eux qui aurait pu les trahir.

« Lorsque je suis arrivé, la mort du maître des lieux m’a immédiatement été annoncé par sa domestique. Le coupable est donc parmi nous et je peux vous assurer que trouverais de qui il s’agit. »


By Phantasmagoria

Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar
En réalité, je suis
Invité
MessageSujet: Re: Minuit Dix à WhiteChapel } Mini Event n°1   Mer 28 Oct - 17:00

Minuit Dix à WhiteChapel } Mini Event n°1

J'étais toute enjouée et j'avais vraiment hâte de commencer le jeu! mais avant il fallait attendre le reste des invités et c'était toujours avec un grand sourire que je venais saluer les nouveaux arrivants. Honnêtement je ne connaissais personne, mais je ne suis pas du genre sauvage, je suis même une personne très sociable et qui va facilement vers les autres de plus, j'aime me faire des nouvelles connaissances, ce soir se serait sans doute le cas vue que je ne connaissais personne mise à part le pasteur. En parlant du pasteur, je devais dire que j'adorais la façon dont il était habillé, moi j'avais opté pour une robe avec une cape noir style victorien, il ne manquait plus que mon tendre violon, mais ce soir il resté à la maison. Une fois que notre hôte avait jugé bon de nous emmener à table, tout le monde la suivit et pris place, l'écoutant attentivement car nous étions aussi la pour jouer, ce ne serait pas qu'un simple repas, enfin il y avait de la vie à Storybrooke, même si serait résoudre une affaire de meurtre, enfin peu importe, pour moi tout me va. A tour de rôle on piocha une petite enveloppe pour nous indiquer qui serait notre personnage, ainsi que son histoire. Piochant mon enveloppe j'eu un sourire, la classe j'étais un prince puis à peine eu-je fini de lire que notre hôte entra dans l'histoire.

Serais-je une bonne actrice ? Car notre hôte était vraiment forte et quand "l'inspecteur" pris place, je devais admettre que cette jeune femme joué elle aussi très bien, voila que je commençais un peu à avoir le trac de parler aussi ouvertement devant tout le monde. Finalement se fut mon tour et j'eu du prendre mon courage à deux mains, me rappelant mes cours de théâtre.

-Je connaissais le maître des lieux depuis peu ... Il avait découvert le cadavre d'une femme dans les rues et j'étais avec lui, depuis ce drame, nous voulions trouver l'assassin

Je fis une pause

-Entant que prince il est de mon devoir de protéger le peuple et alors que j'allais rejoindre le Lord ce soir, j'apprends sa mort ... Cela ne peut être une coïncidence, un assassin se trouve parmi nous c'est désolant de voir que le peuple peut être aussi cruel, ainsi j'espère que cette enquête sera au plus vite résolu pour mettre fin à cette tragédie!
roller coaster
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar
En réalité, je suis
Invité
MessageSujet: Re: Minuit Dix à WhiteChapel } Mini Event n°1   Ven 30 Oct - 16:13


Minuit Dix à WhiteChapel



L'ambiance, les gens, le thème, la nuit, tout était réunis pour remplir Nath d’excitation. Il avait hâte de jouer, même s'il n'était pas sur d'avoir compris en quoi allait consister le jeu.
Mais une fois qu'il devenait certain que le groupe était complet, la charmante Théa, l'organisatrice de la soirée, annonça le dîner, ce qui ravi davantage le rouquin.

Il comprit le jeu quand les "rôles" de la soirée se furent distribués à chacun. S'il comprenait bien, un thème, une histoire, et un meurtrier glissé dans leur groupe.
Nathanaël lu la fiche du journaliste, se sentant incarnant ce cher Howard, jusqu'à s'y trouvé totalement. Il était prêt, il avait hâte de voir le jeu, et il avait du calme à calmer ses petits bonds qu'il faisait.

Mais il tenta de prendre son sérieux, tandis qu'il retrouvait le mal incroyable qu'il a en regardant une série : se rappeler du prénom et des liens des personnages dans l'histoire. Il tenta donc de suivre, et espérer qu'il réussirait.

Je comprends pourquoi le majordome n'a pas esquissé un mot et m'a regardé durement lorsque je me suis présenté. Les temps de nos jours sont tellement durs... J'ai peine à y croire, un homme tel que Lord Carnevon... Le monde court à sa perte, si aujourd'hui, vivre la nuit est un risque.

Nath se leva, étonné de ses propres mots, n'ayant jamais parlé d'un langage aussi soutenu. Des bribes de séries policières (à défaut de pouvoir regarder un épisode entier avec cet hyperactivité) servaient finalement. Il en était tout fier, mais c'est avec un regard tendu, ou déploré, à voir selon la qualité du jeu du rouquin, par la nouvelle du meurtre, qu'il se rapprocha de Mary, ou de l'inspecteur.

Dans d'autre circonstances, cela aurait été un plaisir de vous rencontrer, inspecteur Hopkins. Je suis Howard Spearing, je travaille pour Star, en tant que journaliste. En me rendant ici, espérant pouvoir profiter de l'influence de Lord Carnevon pour l'interroger sur les derniers événements de WhiteChapel, je me m'attendais pas à apprendre sa mort, qui plus est, ainsi.


S'il pouvait, Nath serait mort de rire. C'était tellement marrant de jouer la comédie pour faire quelqu'un de... sérieux ! Il se retenait de crier partout qu'il adorait ça, et se retournait vers les autres, tentant d'examiner le profil de chacun avec les expressions qu'ils arboraient sur leurs visages, avant d'écouter leurs introductions.
code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar
En réalité, je suis
Invité
MessageSujet: Re: Minuit Dix à WhiteChapel } Mini Event n°1   Sam 31 Oct - 1:59





THEA, MARY, NATH, MYR, ALICE & LIM


≈ MINUIT DIX A WHITECHAPEL ≈


Après son arivée, il n'était venu qu'une seule personne, les invités étant donc semble-t-il au complet - elle remarqua d'ailleurs avec amusement que les roux semblaient dominer la soirée. Et parmi toutes ces personnes, elle n'en connaissait qu'une seule : le pasteur, qui l'avait accueillit à bras ouvert dans son établissement, lorsque les jours devenaient difficile pour la jeune femme, qu'elle ne trouvait plus à manger et que le froid passait les vitres brisées de sa maison. C'était vraiment... étrange de le voir là, alors qu'elle commençait à sortir de cette vie à la dure. Il portait un costume semble-t-il de l'époque, enfin c'est ce qu'il semblait à Limenia, qui ne s'y connaissait pas très bien.

-D'accord, c'est jolie Lili comme surnom. Ça me fait penser à Lili la tigresse.

La jeune fille lui répondit avec un sourire, même si Lili la Tigresse n'était pas vraiment son personnage préféré de l'histoire. La Fée Clochette, peut être, même si les personnages féminins n'étaient pas en fait son fort. Elle s'avança donc vers les autres convives, les observant discrètement. Lorsque Théa revint avec des plats, qu'elle disposa sur la table, dans un style "buffet", Limenia s'installa sur une chaise, tout comme les autres invités, écoutant attentivement son discours. Puis elle passa avec une boite avec des papiers, distribuant les rôles. S'il ne restait que deux personnes à la fin - elle-même et Myrdhinn, le carton était tout de même remplit de papiers. Plongeant la main, Limenia ressortit le nom d'Eloïse Downey, une non-voyante ? Théa lui tendit alors la fiche, mais aussi une paire de lunette noir.

-Ne t'en fait pas, tu pourra voir ce qui se passe quand même, elles sont transparentes.

Plus que curieuse, elle s'empressa de se plonger dans la lecture de sa fiche, ma foi très intéressante. Souriant, Limenia posa donc les lunettes sur son nez. Effectivement, elle y voyait parfaitement, quoique un peu sombre. Mais surtout, comment était-elle censé mimer qu'elle était aveugle ? Et tout à coup, la lumière s'éteignit presque, créant une ambiance tamisée. Avait-elle parfaitement appris son texte, ou bien Théa l'improvisait-elle sur mesure ? Dans tout les cas, il était impeccablement déclamé, et Limenia se prenait au jeu, plongé dans l'ambiance. La belle rousse se leva alors, pour faire les cents pas, tandis qu'elle se présentais.

-Quel drame…Et dire que l’on m’avait envoyé ici pour le vol de son tableau ! Jamais je n’aurais imaginé que…Je ne connaissais pas cet homme, mais en tant qu’inspecteur je me dois de trouver qui lui a fait ça, et je le trouverais ! Je connais bien entendu certains d’entre vous. Prince Albert, comment ne pas vous reconnaître ?  Et vous bien sûr, Elise, nous avons travaillé ensemble par le passé. Et bien sûr, ne songez pas que je vous ai oublié, Wilson James. Votre séjour chez nous est encore frais dans ma mémoire.

L'inspecteur saluait chaque personne en la citant, et lorsqu'elle salua Elisa, Limenia hocha la tête un peu dans le vide, parce qu'elle n'était pas censée voir le sourire, mais elle devait répondre au salut tout de même. Et en effet, selon sa fiche, elle avait déjà travaillé par le passé avec Charles, sur ces affaires mystérieuses, justement. Et elle savait aussi que Scotland Yard ne lui faisait pas confiance, malheureusement. Les fous !

-Vous en revanche, j’ignore qui vous êtes. Pourriez-vous m’éclairer ?  Lorsque je suis arrivé, la mort du maître des lieux m’a immédiatement été annoncé par sa domestique. Le coupable est donc parmi nous et je peux vous assurer que trouverais de qui il s’agit.

-Je connaissais le maître des lieux depuis peu ... Il avait découvert le cadavre d'une femme dans les rues et j'étais avec lui, depuis ce drame, nous voulions trouver l'assassin. Entant que prince il est de mon devoir de protéger le peuple et alors que j'allais rejoindre le Lord ce soir, j'apprends sa mort ... Cela ne peut être une coïncidence, un assassin se trouve parmi nous c'est désolant de voir que le peuple peut être aussi cruel, ainsi j'espère que cette enquête sera au plus vite résolu pour mettre fin à cette tragédie!

Limenia écoutait soigneusement les informations égrenées par les deux joueurs, prenant note de ce qui l'intéressait? Comme par exemple, que faisait exactement le noble Prince, petit fils de Sa Majesté Victoria, au coté d'un inspecteur de la police ? Ce n'était pas vraiment courant, du moins la joueuse le pensait ainsi. Mais face au silence, quelqu'un d'autre se leva, le dénommé Nathanaël, qui se rapprocha de l'inspecteur et du prince.

-Je comprends pourquoi le majordome n'a pas esquissé un mot et m'a regardé durement lorsque je me suis présenté. Les temps de nos jours sont tellement durs... J'ai peine à y croire, un homme tel que Lord Carnevon... Le monde court à sa perte, si aujourd'hui, vivre la nuit est un risque... Dans d'autre circonstances, cela aurait été un plaisir de vous rencontrer, inspecteur Hopkins. Je suis Howard Spearing, je travaille pour Star, en tant que journaliste. En me rendant ici, espérant pouvoir profiter de l'influence de Lord Carnevon pour l'interroger sur les derniers événements de WhiteChapel, je me m'attendais pas à apprendre sa mort, qui plus est, ainsi.

Un journaliste donc ? Qui n'était pas un invité, de surcroit. Voila quelque chose à éclaircir, comment avait-il pu entrer s'il n'avait pas d'invitation ? Voila surtout pourquoi le majordome avait dû le regarder ainsi. Limenia garda cette pensée dans un coin de son crâne, parce qu'elle allait à son tour parler.

-Messieurs - elle était en effet la seule femme de la soirée - Vous m'excuserez de ne pas me lever, mais je ne voudrais pas vous bousculez malencontreusement. Charles, bien sûr nous avons eu affaires ensemble. Quand à vous, Prince Albert, nous ne nous connaissons pas personnellement, mais je connais bien Sa Majesté la reine Victoria, j'ose espéré que nous puissions avoir la même entente. Quand aux autres, je ne crois pas vous connaître, bien que je n'ai pas encore entendu votre voix. Comme vous le savez, je ne puis vous voir. Et si je suis, c'est tout simplement parce que Lord Carnevon m'avait invité pour le dîner de ce soir. Il comptais je crois demander mon aide, pour cette histoire de vol dont vous avez parlé Charles. Mais à présent, je compte en effet, moi aussi, découvrir le fin mot de cette histoire.

Et ce fut tout ce qu'elle dit. Bien sur, Limenia pouvait dire tant d'autres choses, mais certaines vérités ne pouvaient être dites trop tôt, pas alors qu'il y avait un assassin dans cette pièce, ici-même. C'est qu'elle ne pouvait pas vraiment prédire si quelqu'un l'approchait par derrière, un couteau en main, discrètement, furtivement, alors autant rester discrète. Elle se sentait en tout cas étrange, à parler ainsi, comme dans un vieux livres poussiéreux, ce n'était pas son habitude. Les mains serrées sur ses genoux, elle se dit qu'elle devait avoir l'air nerveuse, et ça tombait bien, Elise l'était.





Revenir en haut Aller en bas
Myrdhinn Artaën

avatar
En réalité, je suis
Merlin l'Enchanteur
☂ Conte : Merlin l’Enchanteur

☂ Emploi : Pasteur
☂ Camp : Héros
☂ True Love : Tout aussi Momy que Mymy

☂ Avatar : Robert Downey Jr
© Crédit : Gallery
MessageSujet: Re: Minuit Dix à WhiteChapel } Mini Event n°1   Lun 2 Nov - 18:33


Murder Party !


Un petit sourire dessiné sur le visage, il apprécia le moment de convivialité. Théa annonça le début du dîner et il s'installa à une des places, après avoir échangé quelques paroles avec les personnes présentes dans la pièce. L'hôtesse de maison nous fit piocher le nom de notre personnage qu'on incarnerait dans le jeu. Myrdhinn aimait bien cet aspect de jouer un rôle. Le théâtre était quelque chose de très enrichissant et pouvait montrer un certains dépassement de soi, apprenant à se prendre confiance en soi. Et puis ça ne pouvait qu'être une belle soirée en perspective.

Il regarda un instant son personnage, lisant la fiche avec attention. Bien. Un peintre prometteur. Le ton était donné et la partie pouvait commencer.

Il écoutait attentivement ce qui se disait autour de lui. Saluant poliment l'inspecteur quand celui-ci s'adressa à lui. Comment pourrait-il oublier. Ce fut légèrement embarrassant tout de même. Mais cela était du passé. Il avait beau conaître le Lord, il ne connaissait pas toutes ces connaissances. Il était aprécié et influant. Il croisa les jambes, faisant des petits cercles sur sa jambes comme si un pinceau invisible y était placé.

Il était dans rôle. Il prit à son tour la parole. "Inspecteur!" Il sourit quelque peu. "Le Lord et moi même, nous sommes rencontrés quelques temps après la notre inspecteur. Il a été bienveillant et m'a permis d'exploiter au mieux min travail d'artiste peintre." Il en avait été heureux. "Une missive me fut envoyer me donnant rendez-vous ce soir pour affaire que lui seul savait. Il ne l'avait pas précisé. Mais je suppose que mes qualités de peintre auraient été mises à l'épreuve. Quand je suis arrivé, la mort du Lord me fut annoncer" il fit une moue de tristesse. "C'était un homme secret, il m'a donné une chance et je lui en serais toujours reconnaissant" conclua t-il.

Il n'était pas le meilleur comédien mais il essayait et s'en amusait. C'était bien le but de la soirée. Alors il se laissait aller à jouer ce rôle. Il but une gorgée de vin rouge.


Dernière édition par Myrdhinn Artaën le Ven 20 Nov - 0:39, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heroes-villains.com/t210-myrdhinn-artaen En ligne
Invité

avatar
En réalité, je suis
Invité
MessageSujet: Re: Minuit Dix à WhiteChapel } Mini Event n°1   Sam 7 Nov - 19:46






The Game is On !
Nath' & Mymy & Alice & Mary & Lim'
<3
« Minuit Dix à WhiteChapel»



Dès que Théa avait finit de parler, Mary se leva pour faire les cents pas, comme l'aurait fait un véritable commissaire, expliquant donc pourquoi elle était là. Puis se fut au tour d'Alice de commenter qu'en tant que Prince, elle devait protéger son peuple. Nathanaël sauta sur ses pieds pour interpréter parfaitement le journaliste venu enquêter sur les meurtres atroces et qui forcément n'était pas le bienvenue. Puis Liménia, mina la jeune aveugle médium avec une grande perfection. Enfin, ce fut le pasteur de la ville qui termina le premier tour de présentation, avec un petit sourire en coin vis à vis de Mary, jouant l'inspecteur vu que les deux hommes s'étaient déjà rencontrés dans des circonstances troubles. Théa faillit rigoler par ailleurs, imaginant parfaitement la scène du peintre Wilson, le pantalon sur les genoux en train de faire des choses peu catholique en face de l'inspecteur de police.

Attrapant son verre, buvant elle aussi une gorgée de vin alors que les joueurs se restauraient pendant ce petit temps de pause, c'était a elle de faire avancer le schimiliblik en donnant des informations importantes. « Bien bien, vous savez, dans ma cuisine, en tant que chef des domestiques, j'entends les rumeurs qui circulent, et je vois aussi. On m'oublie quand je passes, mais moi, j'ai une très bonne mémoire. » S'avançant d'abord vers Mary, elle pencha la tête sur le coté, comme aurait pu le faire Milicent. « Vous M'sieurs l'inspecteur, pourquoi enquêter vous sur des vols de tableaux ? Non parce qu'une personne de votre grade, ça fait pas le travail des employés, ça s'occupe du gros poisson, comme de Jack l'éventreur par exemple … Non ? » Laissant la jeune femme jouer son rôle parfaitement, elle se tourna ensuite vers Alice, le futur prince d'Angleterre. Lui faisant une petite révérence, elle lui souri doucement. « Sire, un honneur de vous avoir dans notre maisonnée … Comme vous l'avez dit, ça doit vous faire mal de voir des gens assassinés, et maintenant votre ami … Monsieur le Lord était impatient de vous voir d'ailleurs, il n’arrêtait pas de parler de vous, qu'il avait un tableau à vous montrer qu'il avait acheté il y a peu dans la galerie Shelby's dans Soho sous. Moi je l'ai vu quand je suis passée derrière Malthida pour faire le lit et franchement c'était moche et  puis cette signature … je crois que je suis arrivée à lire Jason Wesilm … mais cette écriture .. Enfin après c'est de l'art, mais peindre une victime de ce monstre dans les détails … Vous n'êtes pas de mon avis ? »

Même si elle jouait un rôle, elle savait que l'histoire qu'elle avait inventé n'était pas très loin de la vérité de l'époque et elle était légèrement dégoûtée. Se rapprochant de sa future « victime » alors que le Prince s'expliquait, elle fit semblant de s'essuyer les mains sur un tablier imaginaire, pour mimer la domestique. « Faut dire, qu'Henry n'aime pas trop les journalistes. Il dit que ça sent la merde quand on traîne avec eux … mais chacun son avis...  Mais après c'est bizarre, parce que j'ai vraiment l'impression de vous avoir vu ... » Créant un petit silence, Théa était contente de ce que ça donnait, alors elle reprit son cinéma. « Parce qu'avant d'être domestique, dans ma jeunesse, fallait bien que j'gagne ma croûte, alors j'avais trouvé une place de danseuse dans un cabaret londonien, bon c'était pas grand chose, surtout vu l'endroit mais fallait bien manger, et votre tête, j'suis sur de l'avoir déjà vu sur scène ... » Mimant la réflexion, elle se gratta la tête ..« Mais pas que... sur un journal aussi … mais je m'en souviens plus pourquoi … bah c'était peut être au Star, pour vous annoncer ... »

Finissant son verre, en écoutant la réponse, elle se dirigea par la suite vers la table pour attraper une petite spécialité du traiteur et surtout pour parler à Liménia. « M'dame, voulez vous boire autre chose que du vin ? J'ai oublié la politesse avec toute cette action. … Puis moi, je crois en votre don … on sait pas ce qu'il y a après la mort où toutes ses choses là, ça ce sont de vrais mystères qu'on ne peut pas résoudre, alors votre truc de pouvoir consulter l'avenir où je sais pas trop quoi, c'est sur que ça existe.... Mais ce qui m'étonne c'est que Monsieur ne croyait pas en ce genre de choses … enfin je sais qu'il s’intéresse à la magie, à l'hindouisme mais concrètement c'est pas sa tasse de thé ... Moi je penses plutôt qu'il vous trouvait jolie. Je l'ai toujours dit à Monsieur qu'il était temps qu'il se trouve une épouse et une mère pour sa descendance mais maintenant c'est trop tard ...»  Émettant un gros bruit de sanglot, dans un mouchoir en papier, pour faire comme si elle était vraiment attristée par cette mort factice,  elle laissa Lim' répondre tandis qu'elle se plaçait à coté du dernier joueur, Myrdhim. « C'bizarre parce que ça fait un moment que je ne vous avez pas vu … c'est vrai, y a quelques mois vous fréquentiez beaucoup Monsieur … et puis d'un coup plus rien … et on a jamais su pourquoi … Pourtant Monsieur vous aimez bien, il avait dit un jour, à  Monsieur le Prince d'ailleurs, que vous aviez beaucoup de talents … Il a été d'ailleurs content quand le directeur de la galerie de Soho lui a expliqué que vous étiez dans les peintres montants, que l'on achetez beaucoup vos tableaux … tous vos tableaux ... »

Faisant une petite pirouette pour se tourner, elle alla au niveau de sa place, car sur sa chaise, des petites feuilles avec des notes s'y trouvaient. Y jetant un coup d’œil, elle souria à son entourage avant de taper dans les mains. « Bien, je penses que l'on peut aller dans l'autre pièce où se trouve ce pauvre Carnevon, pour voir si vous trouvez des indices supplémentaires... » En bonne cheftaine de fil, Théa conduisit ses invités deux pièces après le salon. Là, une magnifique chambre dans le même style, décoré comme le salon, où une fausse poupée déguisé en homme se trouve dans le lit. Laissant tout le petit groupe l'a dépasser, elle resta au niveau de l'encadrement de la porte pour ne pas gêner et avec un sourire elle ajouta, « Donc comme je vous l'ai dit, c'est à vous de jouer, et de trouver des indices. Vous pouvez fouiller dans la chambre et dans l'autre pièce, qui est son bureau. Dès que vous trouvez quelque chose, faites moi signe pour voir ce qu'on peut en tirer. »

© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar
En réalité, je suis
Invité
MessageSujet: Re: Minuit Dix à WhiteChapel } Mini Event n°1   Dim 8 Nov - 15:32


Minuit Dix à WhiteChapel
Théa & Mary & Nath' & Mymy & Alice & Lim'
 
J’ai écouté chacun se présenter et expliquer la raison de leur présence ici avec le plus grand intérêt, buvant parfois dans mon verre tout en restant dans mon jeu d’inspecteur. Ce que ce rôle pouvait être amusant à jouer, d’ailleurs ! Il y avait tellement de stéréotype qu’en choisir un avait été plutôt difficile, mais j’étais tout de même relativement contente de ma prestation. Et ce jeu m’amusait déjà. Je ne m’étais arrêtée de faire les cent pas que lorsque chacun avait terminé sa petite présentation. Il était alors temps pour le maitre du jeu de reprendre la partie en main afin de nous guider vers la suite de la partie.

Dans son rôle c’est mon personnage qu’elle avait interpellé en premier, m’attaquant sur ma présence ici alors que j’aurais dû être sur des affaires plus importantes. La réponse m’est venue tout naturellement.

« Mon rôle est avant tout d’être au service du peuple. Qui serais-je si je refusais d’offrir mon aide à un honnête citoyen ? »

Je lui adresse un petit sourire alors que je remets en place une casquette d’inspecteur invisible aux yeux de tous. Je peux sentir l’égo de mon personnage, qui refuse d’admettre que l’enquête lui a été retiré et que tout simplement, cette affaire lui a été donnée simplement parce qu’il s’ennuyait. Cela n’aurait pas été politiquement correct non plus.

Avec attention, j’avais également écouté les interrogations posées aux autre joueurs, notant dans un coin de ma tête les informations que je pensais être essentielles, ou tout simplement qui sonnaient étranges à mes oreilles.

Grignotant un peu j’ai par la suite écouté le maitre du jeu nous parler de commencer la recherche d’indice. Très impliquée dans mon personnage je l’ai suivie avec enthousiasme jusqu’à une chambre magnifiquement décorée pour l’occasion. Et immédiatement je me suis mise à la recherche d’un indice, me devant même à quoi cela pouvait ressembler, ou si je le reconnaîtrais facilement parmi ce sublime décor.
Mais dans un premier temps, je ne trouvais rien malheureusement…

« Il ne semble pas y avoir d’indice de ce côté… » soufflais-je, dépitée. « Avez-vous eu plus de chance ? » demandais-je alors en me tournant vers mes alliés.



By Phantasmagoria

Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar
En réalité, je suis
Invité
MessageSujet: Re: Minuit Dix à WhiteChapel } Mini Event n°1   Jeu 12 Nov - 0:20





THEA, MARY, NATH, MYR, ALICE & LIM


≈ MINUIT DIX A WHITECHAPEL ≈


Le pasteur, à son tour intervint enfin, et malgré sa totale attention, elle ne pu déceler le moindre indice pouvant l'intéresser. Mais au moins avait-elle pu deviner pourquoi le Lord avait inviter le peintre à son dîner, ce n'était pas bien compliqué. Ne considérant pas utile de conserver cette informations pour elle, au contraire elle pouvait révéler les choses, Limenia choisit de garder l'information pour après, le temps donc de laisser parler leur hôtesse, pardon la domestique du Lord, qui semblait être tout à fait bavarde ce soir, et encline à révéler information sur information, et malheureusement sur Limenia, pardon Elise, aussi. Les rumeurs, c'étaient toujours intéressant, bien qu'il fallait démêler le vrai du faux, come le savait bien la jeune femme.

Et effectivement, le point que soulevait la domestique sur l'inspecteur était tout à fait pertinent. Le peuple entier de Londres attendait au tournant les résultats de l'enquête, et même Sa Majesté la Reine, et son petit fils. Bien sur, Charles pouvait aisément contrer l'argument en annonçant que le Lord était son ami, et que c'était un service à un ami, en dehors de son travail. Pourtant, Limenia avait un doute. Soit il se fichait pas mal de l'enquête sur Jack l'Eventreur, et c'était plutôt inquiétant, soit il savait déjà ce qu'il fallait savoir en ce qui on concernait l'état du meurtrier, et c'était alarmant. Bien sur, l'inspecteur avait autant de raison d'être le meurtrier du ord que de ne pas l'être, et cela troublait la voyante. En attendant d'en savoir plus, elle ne préférait rien dire.

Vint le tour du Prince, et la encore cette histoire de tableau revint, et Limenia se fit la réflexion que forcement, il avait quelque chose en rapport avec cela. Mais surtout, une peinture d'un des crimes de l'Eventreur ? Voila quelque chose de bien sinistre, et répugnant ! Limenia serra ses mains sur ses feuilles, tentant d'incarner au mieux le personnage d'Elise, et elle savait que la mention de ces meurtres auraient du la secouer, elle qui avait vu l'horreur, au point de perdre connaissance. Et qu'elle aurait besoin d'une échappatoire au stress dévorant. Avait-elle emmener suffisamment pour tenir la soirée ?

Voila encore un élément pur comprendre le regard du majordome ? Si le Lord n'appréciait que peu les journalistes, pas étonnant qu'il ne soit pas bien reçu ici.  Mais que le journaliste ai fait quelques métiers peu gratifiant ne la choquait pas tant que ça, et peut être que c'était surtout elle, Limenia, qui parlait, et non Elise, parce que pour survivre il fallait faire de tout, et au contraire le journaliste aurait pu se gratifier d'être passé à un meilleur métier. Mais alors Théa termina son verre, saisissant quelque chose à grignoter et s'adressa à Elise, et Limenia se redressa sur sa chaise, attentive à ce qu'elle allait bien pouvoir révéler, les mains toujours aussi serrées sur ses feuilles. Mais ce qu'elle entendit la surprit plus qu'autre chose. Si parler ainsi de ses dons la gênait, l'humain était si prompt à juger, la suite fut des plus surprenantes. Elle, Elise, jolie ? Elle n'en savait rien du tout, et puis ne s'en était jamais préoccupée. Les gens restaient focalisés sur ses dons et sa cécité, pas sur ... elle. t puis, c'était un peu... gros non ? Il ne croyait après tout pas en ses dons, et puis enfin... C'était troublant, et Limenia ne savait pas quoi faire de cette information au point qu'elle oublia de répondre à la question première, autre chose que du vin ? De toute façon, ils ne servaient certainement pas d'opium ici ... Réfléchissant activement, Limenia loupa une bonne partie de ce que disait Théa, et se réveilla dans un petit sursaut - au moins rentrait-elle dans la peau de son personnage. Le lord avait acheté tout les tableaux du peintre ?

Voila qui était étrange, vraiment très étrange. Mais voila que venait le temps de se diriger vers l'autre pièce... Se laissant guider par la proximité des autres joueurs, Limenia se demanda surtout comment elle allait pouvoir fouiller ? Etant aveugle, Eloïse ne tendrait pas les bras au hasard, i ne manquerait plus qu'elle ne touche le cadavre par accident ! L'horreur des souvenirs d'Annie Chapman, et ce n'était pas le moment de se faire remarquer, oh non !

- Si l'un d'entre vous pouvait avoir l'obligeance de m'écarter du corps de notre Lord, je vous en serez grée, je ne voudrais le toucher par accident...

Bien sur, Limenia voyait parfaitement, et elle se dirigea à faux tâtonnement vers le bureau, traçant de ses mains au hasard. Mais rien ne vint se perdre entre ses doigts, et de ses yeux elle ne vit rien d'intéressant. Secouant la tête, elle s'adressa à Charles.

-Rien pour moi non plus...

Puis elle se dirigea vers l'hôtesse des lieux, avec certes l'attitude d'Eloise, mais déjà un peu au dehors de son personnage

-Théa, chuchota-t-elle d'un ton neutre, j'aurais voulu savoir, mes dons sont-ils accessible ce soir ?







Revenir en haut Aller en bas
Myrdhinn Artaën

avatar
En réalité, je suis
Merlin l'Enchanteur
☂ Conte : Merlin l’Enchanteur

☂ Emploi : Pasteur
☂ Camp : Héros
☂ True Love : Tout aussi Momy que Mymy

☂ Avatar : Robert Downey Jr
© Crédit : Gallery
MessageSujet: Re: Minuit Dix à WhiteChapel } Mini Event n°1   Ven 20 Nov - 1:08



Murder Party !


Myrdhinn écoutait attentivement tout ce qu'il se passait autour de lui, interceptant chaque paroles et données qu'il pourrait récupérer pour avoir quelques indices. Il détaillait les choses à sa manière. Chacun avait joué le rôle et il en prenait plaisir à le faire également. Jouer un peintre homosexuel, pouvait être fort intéressant. Il prit un morceau de nourriture, grignotant un peu, l'ayant autorisé à se servir, ce qu'il fit. Il était dans son personnage tout en observant et pensant aux choses qui se produisaient. L'hôte s'était tourné vers lui, alors qu'il était assis, les jambes croisées, assez droit, une main sur son genou. Il resta neutre à ce qu'elle pouvait dire, souriant quelque peu, triste de ne pas être venu plus souvent c'est temps-ci.

Il est vrai qu'il n'était pas venu depuis un petit moment. "Je ne peux dire le contraire, mais le travail fut plus intense et ma concentration me demandait de ne faire qu'un avec mon art, je le regrette de n'avoir pu le visiter plus souvent ces derniers temps...." avait-il répondu, s'excusant et hébété par la situation comme si il était devant le Lord bien vivant devant lui, malheureusement, il n'était plus et il ne pouvait plus rien y changer. Ce soir, il était venu et voulait le voir, mais cela ne fut possible.

Il se leva à la suite des paroles de leur maître du jeu, tout en prenant un verre à la main, se dirigeant vers la pièce dites, où le corps s'y trouvait, chambre et bureau reconstitués où ils auront le loisir de chercher quelques indices. Myr s'y prêta toujours avec attention, restant dans son personnage. Il aida la jeune femme à contourner le Lord, la quittant ensuite pour regarder dans le coin où il se trouvait.

Il ne vit rien qu'il l'interpella outre mesure, a priori ses camarades d'infortunes ne trouvèrent pour le moment aucunes traces qui pouvaient trouver cela suspect...Il évitait le regard du commissaire. La dernière fois qu'il s'était vu, ça avait été une scène tout de même gênante, même si elle aurait pu être drôle dans un sens. A raconter maintenant ça pouvait l'être.

Il se retourna. "Il n'y a rien de ce côté ci" sourit-il légèrement. Il balaya la pièce un instant, regardant dans d'autres coins de celle-ci.

Le pasteur voyait que tout le monde se prêtait au jeu et cela rendait encore plus amusant et agréable d'y jouer. Il voulait découvrir ce fin mot d'histoire. Il l'aura un jour.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heroes-villains.com/t210-myrdhinn-artaen En ligne
Invité

avatar
En réalité, je suis
Invité
MessageSujet: Re: Minuit Dix à WhiteChapel } Mini Event n°1   Sam 21 Nov - 12:26

Minuit Dix à WhiteChapel } Mini Event n°1

Chacun avait pris la parole et moi entant que grande gourmande j'avoue que mon assiette avait attiré mon attention pendant que les autres parlaient. Bon c'est pas terrible pour jouer le rôle d'un lord, ça casse un peu le mythe ... Alors écoutant attentivement Théa, reprenant davantage de manière, je pris ma serviette de table que je tapota sur ma biche, enfin je n'étais pas au stade de manger comme une cochonne non plus, j'ai toujours eu des manières bref ... Donc revenons à l'enquête.
Je retenais le fait que le domestique pouvait entendre des rumeurs, c'était logique, de plus les ragots c'était toujours ce qui circulaient le plus vite, alors que ça devait toujours resté secret. Effectivement, pourquoi l'inspecteur ne s'occupait pas de Jack l'éventreur ? Un bon point à retenir, pourquoi était-il ici ? Une invitation alors qu'un tueur rôde dans les rues ? Hum ....
Lorsque le "majordome" s'adressa à moi, je joignis mes mains relevant la tête.

-Il me faudrait voir ce tableau, j'avoue que c'est horrible et inhumain de peindre des ... Cadavres .... Mais ou va la monde ? Dis-je en secouant la tête d'un air las et triste

Je continua de prêter mon attention vers Théa qui continué de parler en donnant des indices sur chacun, alors le journaliste n'était pas apprécié du Lord ... Ensuite se fut au tour de la voyante, le lord était donc amoureux d'elle et ensuite le prince qui visiblement avait succès avec ses tableaux. Je tentais de bien retenir les détails puis se fut l'heure de se lever pour aller enquêter dans la pièce du meurtre. C'est une fois arrivé sur place que chacun pris encore une fois son rôle à cœur, de mon côté je faisais pareil, cherchant des indices.

-Rien de mon côté non plus
roller coaster
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar
En réalité, je suis
Invité
MessageSujet: Re: Minuit Dix à WhiteChapel } Mini Event n°1   Dim 20 Déc - 18:55






The Game is On !
Nath' & Mymy & Alice & Mary & Lim'
<3
« Minuit Dix à WhiteChapel»

Les bras croisés, Théa observait les participants à son jeu avec un petit sourire en coin. Elle était fière de voir que tout se passait bien, et que l’ambiance était bonne enfant. Elle les voyait commencer à fouiller dans la pièce, discuter entre eux, et ça lui faisait chaud au cœur, de se dire que grâce à elle, la soirée de ses cinq personnes, qui en temps normal, ne se seraient certainement pas rencontré. Ce fut Nathanaël, alias Howard le journaliste qui trouva le premier un indice. Surexcité comme une puce, il cria qu’il avait trouvé une lettre et se dirigea alors vers Théa, un immense sourire collé à son visage. D’un signe de tête, elle lui fit comprendre que c’était à lui de lire la lettre qu’il avait trouvé sur le bureau, caché entre deux vieux livres. « Lord Carnevon, Nous vous sommes redevable. C'est grâce à votre intervention que la couronne d'Angleterre a été épargnée. On nous informe que vous avez passé de nombreuses heures à travailler sur cette affaire et que vous avez déployé tout votre talent et votre influence. Vous avez sauvé le royaume, Lord Carnevon. Nous avons pleine conscience du sacrifice imposé à cet innocent citoyen britannique, mais nous restons convaincues que le Créateur saura lui rendre au centuple le don de lui-même qu'il aura fait à son pays, même s'il n'en est pas conscient. Notre petit-fils est un bon à rien et un idiot et nous frémissons d'imaginer le trône entre ses mains, mais il est néanmoins de notre sang et nous vous sommes très fort obligée, à la fois envers vous et envers cette société que vous représentez. En reconnaissance de vos services, nous vous attribuons le titre d'Earl. Nous ne doutons pas que vous saurez apprécier à sa juste valeur l'honneur qui vous est fait. Sa Majesté la Reine Victoria Windsor, Souveraine du Royaume-Uni et de ses colonies »

Un grand silence s’installa d’un coup dans la pièce, alors que toutes les têtes se tournèrent vers Alice, qui représentait le fameux petit fils, idiot et bon à rien. Reprenant son rôle, Théa poussa un grand bruit de surprise. « Si notre Majesté Reine dit ça, c’est que c’est vrai ! Qu’est ce qut’a fait l’petiot hein ? Pour que Carnevon te couvre comme ça et qu’un innocent paye à ta place ? » Le silence devenait pesant, et Théa aimait ça, se rapprochant d’Alice, l’a regardant dans les yeux. « Si tu l’dis pas, on trouvera d’autres indices, parce que ça, c’est un motif pour tuer Monsieur, n’est-ce pas Monsieur l’Inspecteur ? » Se tournant rapidement, elle tendit la lettre à Mary, pour qu’elle l’examine de plus près. « Et si tu ne dis pas l’pourquoi d’la chose, Hopkins te fera couper la tête, swkik » Minant le geste, Théa s’essuya après les mains sur son tablier imaginaire. « Continuons de chercher des indices … »

Parce qu’après tout, cette lettre mentionnait une chose horrible qu’aurait fait le Prince, et que Carnevon, de son état de juge aurait cacher, en faisant payer un innocent. Mais quoi ? Et puis, justement, s’il l’avait aidé, pourquoi l’aurait-il assassiné ? Bien entendu, Théa faisait exprès d’amener ses convives sur une fausse piste, même si cette lettre était authentique dans le jeu et qu’elle apportait des éléments importants. Après qu’Alice ai répondu, les fouilles reprirent de plus belles, chacun sans doute voulant avoir son propre indice pour faire avancer le schimilick. Elle remarqua alors que Limeria se dirigea vers elle, assez embêté. Tout comme la jeune fille, elle lui répondit à sa requête en murmurant doucement, « bien entendu que tu peux utiliser tes dons. Dit moi quand tu veux le faire et je te guiderais dans ton acte. »

Satisfaite de sa réponse, la brune vit la rouquine rejoindre les autres pour continuer la chasse aux indices. Se baladant nonchanalement, Théa regarda cependant sa montre, ne voulant pas non plus trop faire durer le suspense. Elle décida alors qu’il était temps d’agir. Contournant le lit du cadavre, elle hurla alors de frayeur, tandis qu’avec son pied, elle faisait apparaître un serpent en plastique, qui bien entendu était censé être vrai. « Oh mon Dieu, oh mon Dieu, voilà le tueur de Monsieur le Lord, vite venez m’aider à le tuer ! » Se saisissant d’un livre énorme, de traduction anglais-indien, elle fit semblant d’assommer l’animal venimeux. De là, une carte tomba sur le sol. Se penchant pour l’a ramassé, tout en attrapant la bestiole en plastique, elle se tourna vers son assemblée : « Sir Warren nous communique que la medium Elise Downey s'intéresse de très près aux meurtres de Whitechapel. Elle semble s’identifier aux victimes. Si elle est aussi douée que vous le pensez, elle pourrait découvrir la vérité. Je vais de ce pas en avertir la communauté. » Se tournant vers la rouquine, Théa lui tendit alors le papier avant de rajouter. « C’est l’écriture de Monsieur. » Tout comme à la lecture de la lettre, le silence était revenu, et on entendait juste les neurones chauffer. « Récapitulons, c’est le serpent qui a tué Carnevon, il a donc été introduit ici par l’un d’entre nous. De plus, nous avons appris que le Prince, malgré ses mensonges a été sauvé par Carnevon, et qu’il nous cache un lourd secret, commun avec le Lord. Et maintenant cette carte, qui nous apprends que Sir Warren, éminent membre de la police londonienne, que Monsieur Hopkins connait très bien, communiquait avec Carnevon sur plusieurs choses … et sur une certaine « communauté ». Qu’est ce que tout cela vous inspire ? Vous avez deux heures » △ Rimbaud
© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Myrdhinn Artaën

avatar
En réalité, je suis
Merlin l'Enchanteur
☂ Conte : Merlin l’Enchanteur

☂ Emploi : Pasteur
☂ Camp : Héros
☂ True Love : Tout aussi Momy que Mymy

☂ Avatar : Robert Downey Jr
© Crédit : Gallery
MessageSujet: Re: Minuit Dix à WhiteChapel } Mini Event n°1   Jeu 31 Déc - 12:07


Murder Party !

Myr continuait à chercher sérieusement, espérant trouver quelque chose, jusqu'à un cri strident, une personne poussa, heureux d'avoir trouvé un indice. Il se retourna, arrêtant toute action et écouta ce qui était lu. Il fronça des sourcils, un peu gauche, s'appuyant contre un des meubles, dans son rôle. Un détail lui revint en mémoire, était-ce un rapport avec son arrestation y'a quelques mois de cela. Ou alors confondait-il avec la présence d'une personne autre importante dans ce lieu de débauche. D'où il connu l'inspecteur. Il ne savait pas, peut-être était-ce une hypothèse. D'ailleurs, cela pouvait représenter une raison, mais si le Lord l'avait couvert, la raison s'envolait..ou alors...il arrêta toutes pensées. Son personnage semblait vouloir penser que s'était logique que le prince veuille enterrer son secret, si s'était bien ce qu'il pensait. Mais Myrdhinn n'en était guère convaincu.

Il reprit quelque peu ses recherches, un peu maladroit, distrait, avant de se retourner, voyant un serpent -certes en plastique-, jouant le jeu et reculant le plus possible. Il n'aimait pas ses bestioles. Alors s'était lui qui avait donné la mort au Lord. Bien triste mort. Qui aurait pu faire cela, il savait qu'un meurtrier se trouvait dans cette pièce. Certes, il avait déjà peint des scènes bien malheureuses, mais être présent alors qu'un assassin rodait n'était pas quelque chose de rassurant.  

Le peintre en lui, essayait de garder contenance. Myrdhinn essayait de rassembler les indices trouvés. Il chercha consciencieusement, le peintre en lui paraissait peu certains de ce qu'il pourrait trouver. Il poussa quelques livres, repérant quelques articles de journaux. Il lut le premier avec concentration, se crispant, se doutant que tous ne pouvait aimer l'art, ni les thèmes peints mais bon, il n'y pouvait rien, cela était une inspiration et aussi des demandes. Il comprenait bien tous les peintres qui faisaient de leur mieux, pour exprimer à leur manières les choses. Il prit l'autre de son autre main.

"Oh ici, on parle de plusieurs meurtriers dont un où le Lord aurait donné une sentence à la juste hauteur de l'acte. Et l'autre ce sont que des articles de recherches"  annonça t-il. "Rien de bien révélateur", il les fit tout de même passer, tout en reprenant la recherche soupirant. Le peintre était un peu gauche, il avait envie de trouver l'auteur du crime pour Le Lord, qu'il était venu voir, et qu'il était ravi de revoir après tout ce temps, mais il savait aussi que du travail l'attendait. M'enfin.

Il était pensif, peut-être que la dame, une voyant lui semblait-il pourrait éclairer tout cela, surtout si elle pouvait être bénéfiques aux victimes. Le Lord en est une maintenant.  

∙∙∙∙∙·▫▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ ℍeroes & Villains ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫▫·∙∙∙∙∙


Merlin It's You Or Me Merlin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heroes-villains.com/t210-myrdhinn-artaen En ligne
Invité

avatar
En réalité, je suis
Invité
MessageSujet: Re: Minuit Dix à WhiteChapel } Mini Event n°1   Dim 17 Jan - 13:07






The Game is On !
Nath' & Mymy & Alice & Mary & Lim'
<3
« Minuit Dix à WhiteChapel»


Personne ne répondait et l’impatience de Théa commençait à se faire ressentir. Marchant à travers les convives, elle essayait de faire sortir des indices qu’elle avait elle-même caché. Elle souffla de soulagement quand elle entendit la voix du pasteur annoncer qu’il avait trouvé quelque chose. C’était les articles des journaux que lisait Carnevon. « Intéressant intéressant, le meurtrier pourrait donc être quelqu’un qui avait été jugé par le Lord non ? » Faisant à son tour passer les bouts de papier, elle scrutait chaque joueur en espérant une réponse de leur part. Myrdhim n’était pas très convaincu de son indice, alors que pourtant assez révélateur. Il suffisait de demander s’il y avait des personnages qui s’étaient rendus en Inde et qui cachait une condamnation pour trouver le meurtrier.

Puis Alice s’écria qu’elle avait elle aussi trouvé un objet. Une paire de gant ensanglanté…. Le visage de Théa s’illumina, surtout par le fait que ça soit précisément Alice qui le trouve, elle qui interprétait le Prince. « Oh mais que vois je ? » Jouant très bien celle qui ne connaissait pas les gants, Alice expliqua sa trouvaille. « Vous êtes bien sur mon cher Prince de ne pas reconnaître cette chose ? » Théa mettait ainsi en doute la parole du prince alors que les regards se portèrent sur lui. « Parce que j’ai l’impression que vous nous mentait un petit peu. » Attrapant à la volée un des gants, elle gratta le faux sang séché avec une expression de dégout pour laisser apparaître les initiales de la famille royale dessus. « HAHA, ces gants sont les votre … avec du sang dessus … nous voulons des explications ! »

Balbutiant, Alice essayait de sauver la face de son personnage mais c’était trop tard. Tous les invités s’acharnaient sur elle, en l’assaillant de question, surtout quand Nathanaël, le peintre hurla que c’était lui le meurtrier. Pensant que le jeu était fini, ils étaient fiers d’avoir trouvé, mais Théa n’était pas de cet avis. « C’est bien, vous en avez trouvé un sur deux, mais le prince n’est pas celui qui a tué Carnevon. Il est juste Jack l’éventreur. :red : » Le silence s’abattit à nouveau sur la salle de jeu, alors que la brune les invitait à la suivre dans le salon. « Réfléchissez un peu … a qui profites l’accusions du Lord ? Qui vient de hurler que c’était lui le coupable avant tout le monde ? Qui vient de se trahir tout seul ? » Et là, tout devint clair.

Effectivement c’était Nathanaël qui avait mené le procès du prince avant tout le monde, avec une voix trop sûr de lui pour être honnête. Une fois que tout le monde pris place autour de la table pour continuer le repas, Théa fit tinter son verre pour expliquer le pourquoi du comment alors que le rouquin essayait encore de se sortir de ce mauvais pas.

« Cela ne sert à plus rien de mentir Howard, tout le monde aurait compris que c’était de vous dont les articles de journaux parlaient. Mais je vais le laissez vous expliquer son histoire, ça sera beaucoup mieux. » Se rasseyant, elle souria au jeune homme qui se leva alors, pour vider son sac. « La vengeance. Voilà ce qui m'a amené jusqu'ici ce soir. Je ne suis pas plus journaliste que coupable de ce dont on m'a accusé. Mon vrai nom est Howard Dempsey et je suis... disons un acteur bonimenteur et escroc à la petite semaine. Quoi ? Il en faut. Tant qu'il y aura des pigeons pour acheter des choses bizarres, autant que ce soit moi qui leur fournisse, non ? Je suis plutôt bon comédien. Il y a quelques années j'ai tenu des petits rôles dans quelques cabarets Londoniens. À l'heure actuelle, je suis surtout un prisonnier en cavale. Tout a débuté à Calcutta il y a tout juste un an, en octobre 1887. J'avais monté ma petite affaire de fourniture de produits inhabituels ou exotiques. La plupart de mes clients étaient de riches colons en mal de sensations fortes. En octobre 1887, donc, j'ai réussi à me procurer un étrange article, un très ancien recueil de poèmes hindous. Je ne suis pas spécialiste en hindouisme, mais je sais reconnaître un objet quand il a de la valeur. Question de flair. Et c'était le cas de ce recueil. Le brahmane chez qui nous l'avions trouvé passait pour un vieux fou. On disait de lui qu'il communiquait avec les esprits et les dieux, et qu'il pratiquait différents sacrifices : animaux et humains. Tant qu'à faire ! Le vieux brahmane avait caché ce recueil dans sa demeure, et ce n'est qu'à sa mort qu'un de mes employés l'a retrouvé. D'après ce que j'ai compris, le recueil serait en fait une sorte de manuel permettant de rappeler sur Terre Raktabija, un puissant démon du panthéon hindou. Pourquoi pas ....

Je passai en revue les doux fêlés qui pouvaient être intéressés. Lord Carnevon, un vieux magistrat de Calcutta passionné d'hindouisme me parut le pigeon idéal. Je me suis donc rendu chez lui pour lui proposer cette pièce rare. Carnevon recevait du monde ce soir-là. J'ai fait parler un des domestiques et j'ai appris qu'il s'agissait du Prince Albert Edward Jr le petit-fils de la Reine Victoria. Rien que ça ! Le vieux Carnevon avait de sacrées relations ! J'en ai déduit qu'il aurait largement de quoi payer le recueil, et j'ai gonflé mon prix. Lord Carnevon m'a discrètement reçu dans son bureau. Il a fait mine de ne pas être intéressé, mais je refile des choses bizarres à des gens bizarres depuis trop longtemps pour être dupe. Vers la fin de la discussion, il se disait prêt à me l'acheter, mais pour un prix dérisoire, presque pour me rendre service. Et puis quoi encore ? Je n'ai pas lâché l'affaire, et nous nous sommes quittés sans avoir trouvé d'arrangement. Une semaine plus tard, la police de Calcutta est venue m'arrêter à mon domicile. On m'accusait d'avoir assassiné à coups de couteau une jeune prostituée ! Mais j'étais innocent. C'était certainement un malentendu, et je m'attendais à être relâché dans la journée. Au lieu de cela, on m'a conduit devant le juge. Surprise ! Qui était le juge ? Lord Carnevon soi-même. L'accusation a été rapide et sans appel : on m'avait vu dans les quartiers chauds de Calcutta le soir du meurtre, on avait retrouvé le bouton d'une de mes chemises sur le lieu du crime, et on avait trouvé chez moi un couteau ensanglanté ! Je n'ai même pas eu le temps de me défendre que Lord Carnevon me condamnait à trente-cinq ans d'emprisonnement. En plein tribunal, j'accusai Lord Carnevon d'avoir monté ce complot visant à m'éliminer. Sans effet. Il faut croire que d'autres ont essayé cela avant moi. On m'a emmené sans ménagement dans une cellule minuscule, où j'allais passer les trois prochaines décennies. Là, entre quatre murs de terre, j'ai eu tout le temps de réfléchir au pourquoi et au comment, entre deux tortures bien évidemment. Pourquoi Lord Carnevon, flûte, pourquoi lui donner du titre ? Donc pourquoi ce salaud de Carnevon avait-il monté tout ça ? Le recueil, certainement. Une fois écarté, mis en prison, mes biens allaient être saisis, et Carnevon irait tout simplement chercher le recueil. Mais pourquoi ne l'avait-il pas acheté ? Il avait bien assez d'argent ! À quoi pouvait bien rimer toute cette machination, le fait qu'il ait compromis son intégrité de juge juste pour un manuscrit ? Possible que ce n'était pas la première fois qu'il utilisait les avantages de sa charge pour servir ses propres intérêts... ou ceux de quelqu'un d'autre...

Lentement, je préparais un plan d'évasion, quand j'étais conscients et que je ne m'évanouissais pas entre les coups de fouets, bien décidé à prouver mon innocence et à me venger de Carnevon. Il a abouti en juin 1888. Une fois dehors, j'apprends que Carnevon avait rejoint Londres depuis avril. Avait-il déjà dans l'idée que j'allais m'évader ? Me craignait-il ? Non, non, un peu de sérieux. Un homme tel que lui ne craint que la Couronne, ou les dieux ! Après avoir vidé mes caches à Calcutta, j'ai regagné le Royaume-Uni sous un faux nom. Dans mes bagages se trouvaient ce que mes ex-employés n'avaient pas réussi à me voler ainsi que de quoi mettre mon plan à exécution, un petit cobra royal. Une fois arrivé à Londres il a bien fallu trouver de quoi vivre. La vie à Londres est nettement plus chère qu'à Calcutta. J'ai repris contact avec mon impresario d'autrefois. Vers la mijuillet, il m'a trouvé un petit travail bien rémunéré. Il s'agissait, le 25, de me faire passer pour un riche bourgeois quelconque et de me porter acquéreur d'un tableau bien spécifique à la galerie Shelby's dans le quartier de Soho. Un tableau de fort mauvais goût d'ailleurs, il représentait une femme des bas quartiers au coin d'une rue sombre la gorge tranchée, trucidée et lacérée. Ce travail me donna une somme assez rondelette qui me permit de tenir jusqu'à présent.

Jusqu'a présent, le 1e Octobre 1888. Le fameux jour où Jack l'Eventreur va frapper deux fois. C'est bien, ça m'arrange, et je suis persuadé qu'on lui fera aussi porter le chapeau pour Lord Carnevon. Après m'être introduit dans le jardin, j'ai identifié la fenêtre de sa chambre. Je suis monté en m'aidant des croisillons et des rosiers, et j'ai glissé le serpent dedans. Avec ça, il aurait une mort lente, douloureuse, qui le rongerait jusqu'a la moëlle. Après quelques acrobaties pour redescendre, j'ai frappé à la porte du manoir. Je me suis présenté comme un journaliste du Star, et je souhaitais recueillir l'avis d'un grand magistrat tel que Lord Carnevon sur les récents événements de Whitechapel. Le majordome a accepté de me faire entrer et m'a fait patienter dans le vestibule en compagnie des autres invités, car apparemment je suis tombé pendant une petite sauterie, ce qui n'arrange pas tellement mes affaires. Enfin, je pourrais toujours m’éclipser, prétextant une envie urgente pour aller fouiller dans son bureau et le tour serait joué .... »


Théa était véritablement impressionné par le jeu d’acteur du rouquin, qui n’avait presque pas lu sa fiche pour réciter son texte. Ça ne l’étonnait pas alors qu’il soit assoiffé une fois fini. Applaudissant à tout rompre, elle reprit la parole. « Et bien, j’espère que ce jeu vous aura diverti, mais la soirée n’est pas finie car un bon repas nous attends et pourquoi pas après mettre de la musique et danser. » Oui, elle espérait beaucoup que ses invités s’étaient autant régaler qu’elle, et que la soirée continuerait ainsi, sur un ton léger et joyeux.


© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


En réalité, je suis
MessageSujet: Re: Minuit Dix à WhiteChapel } Mini Event n°1   

Revenir en haut Aller en bas
 
Minuit Dix à WhiteChapel } Mini Event n°1
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Heroes And Villains :: Game Over :: Archives :: Archives rp-