Partagez | 
 

 Et si on s'éclatait ! [Fe Lie]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Takoa R. Wakiza

avatar
En réalité, je suis
Rufio
☂ Conte : Neverland

☂ Emploi : Lycéen et d'autres travaux à côté.
☂ True Love : Laissez moi rire !

☂ Avatar : Shiloh Fernandez
© Crédit : Avatar : CZART MOJE
MessageSujet: Et si on s'éclatait ! [Fe Lie]   Jeu 15 Juin - 16:14




Et si on s'éclatait !

Rufio se jetait un regard à travers le miroir. Il était nu, toujours dans ce corps de femme, sa soeur jumelle en particulier. il grimaça. Il se faisait appeler Lily le vrai nom de sa jumelle hors malédiction. Il se tourna, augmentant sa grimace. Il était enfin sortie de l'hosto ou même des soins que lui prodiguaient Léo. Il eut un frisson à cette pensée. Il secoua la tête, chassant toutes pensées. Il se sentait fatigué, il savait qu'il avait encore les séquelles, malgré la cicatrisation. Il avait frôlé la mort ce jour là, alors qu'il s'était réveillé dans son lit, en sang, le rêve n'avait plus qu'été réel ! Il serra les poing. Il maudissait ce souvenir, il maudissait ce qu'il voyait, et ce qu'il avait pu être . Une cicatrice le traversait de part et d'autre dans son dos, en diagonal, une était présente au niveau de son ventre et d'autres qu'on pouvait voir plus petites sur différentes partie de son anatomie. Depuis lors, il évitait sa soeur aussi, il voulait éviter le plus possible toutes ces personnes présentes et s'était juste laissé aller aux mains de Léo... pourquoi ? Alors que ce n'était son genre ? Aucune idée ! Et il s'en fichait !

Il s'éloigna de la glace et se vêtit, d'un pantalon et d'une chemise, après avoir recouvert sa poitrine d'un soutif et sa partie intime d'une culotte. Il avait l'intention de se détendre aujourd'hui, il devait s'entraîner, bien trop rouillé et être le meilleur guerrier, il ne devait plus se permettre de se ridiculiser encore. Il ne fit pas attention à ses douleurs ni à ce qu'on lui avait conseillé, il n'avait qu'une chose en tête et il s'en tiendrait qu'à cela. On lui avait appris à être fort et ne pas flancher en toute circonstance, il comptait bien s'y tenir.

Il sortie avec hâte et se dirigea vers le seul endroit, où il aimait s'entraîner en toute tranquillité : La forêt. Quelques minutes passèrent, et il arriva à destination, posant ses affaires, son épée contre un arbre, il se devait de s'échauffer avant.

Il enchaîna les mouvements, se concentrant au maximum, il oubliait tout le reste et dans des gestes fluides et fins, les mouvements s'exécutèrent. Il s'étira par moment, mimant des gestes de combats appris. Les douleurs vives se faisaient sentir mais il en fit plus ou moins abstraction.

Le temps passait, il ne saurait dire combien. Il décida de passer à la vitesse supérieur, prenant une branche, se mettant à le tailler avec son couteau. Il se mit en position et à peine un geste plus "violent" qu'un autre il entama, qu'il sentit une souffrance venant de son dos. "Shit" Il était bien trop rouillé et ça l'agaçait. Il se mit à frapper un pic en bois de mécontentement. "Fais chier" insultant à voix haute, lui même qu'une personne. il ne faisait pas doux et il le ressentie bien vite, son corps le lui fit bien comprendre.

D'un coup, il se retourna et il lança le bâton en direction du bruit derrière lui, qui se planta direct dans un arbre juste à côté, au niveau du visage d'une jeune femme. Il fronça les sourcils. Il la connaissait du moins, il avait cette impression. Il cracha sans sympathie.

"Qui êtes vous pour oser me déranger ?!", la personne si Rufio la connaissait, elle ne pourrait le reconnaître sous cette forme, enfin peut-être.

Codage par Libella sur Graphiorum


Dernière édition par Takoa R. Wakiza le Ven 1 Sep - 22:46, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heroes-villains.com/t1427-un-lb-pret-a-e
Lieserl K. June

avatar
En réalité, je suis
Krokmou
☂ Conte : Dragon

☂ Emploi : Employée à la boutique de farces & attrapes
☂ True Love : Broken hearts stitched together

☂ Avatar : Lily Collins
© Crédit : Vava ¤ Dada | Sign ¤ FRIMELDA
MessageSujet: Re: Et si on s'éclatait ! [Fe Lie]   Sam 1 Juil - 19:58

Et si on s'éclatait ?
Ruffia & Lieserl
I'm giving you on count of three to show your stuff or let it be I'm telling you just watch your mouth I know your game what you're about well they say the sky's the limit and to me that's really true but my friend you have seen nothing just wait 'til I get through because I'm bad

Cela faisait quelques temps déjà que Queen avait revêtu l’apparence d’un homme ; et même si au début c’était plutôt étrange, Lieserl avait fini par s’habituer, car au final, homme ou femme, Queen restait Queen. Ça avait même été plutôt amusant, au bout d’un moment, de voir le contraste entre la lady la plus féminine de la planète et ce corps masculin dont elle avait hérité par le biais d’une étrange malédiction. Lieserl avait d’abord pensé que c’était une mauvaise blague de quelqu’un qui n’aimait pas Queen ; mais elle avait rapidement pu constater que tout cela était comme une épidémie répandue en ville, car il n’était pas rare de croiser des gens qui avaient subi le même sort, passant d’un corps à l’autre sans rien demander. Dans son cas, c’était plus une histoire de se rétablir d’un nombre conséquents de blessures ; pour la première fois depuis longtemps, elle avait profité de ces derniers mois pour se reposer, pour se remettre de tout ce qu’elle avait cumulé. Ça avait été une période de purification de l’esprit, prenant soin d’elle-même comme jamais auparavant, au point que sa hanche artificielle en était presque totalement remise. En dehors d’un léger boitement imperceptible par l’oeil avisé de l’extérieur, elle paraissait presque resplendissante, si l’on excusait l’air froid et peu commode qu’elle arborait dès qu’elle sortait de chez elle, histoire d’éviter que qui que ce soit ne vienne l’aborder sans son consentement.

Elle avait congé ce jour-là, et voulait en profiter pour se ressourcer un peu dans les bois. Sa hanche lui empêchait de faire du sport à l’excès, et elle préférait éviter d’utiliser ses pouvoirs tant elle avait risqué sa propre vie et celle des autres à plusieurs reprises. Elle ne contrôlait pratiquement rien ; loin était le temps où elle ne faisait que cracher des boules de feu électrique, et en elle dormait une puissance dont elle ne mesurait pas le diamètre, au point qu’elle préférait justement le laisser dormir. Plaçant son casque sur ses oreilles, et mettant sa capuche sur sa tête, comme elle aimait passer aussi inaperçu que possible, avant de prendre le chemin de la forêt pour une petite balade bien méritée. Quelques dizaines de minutes suffirent pour se perdre entre les arbres, et elle entendit du bruit, qui venait d’un peu plus loin. Son premier instinct fut de rebrousser chemin ; elle n’avait pas spécialement envie de croiser du monde, mais quelque chose dans son esprit lui murmurait de se rapprocher, comme un dragon joueur en quête d’une proie. Elle se mit en mode discrétion, faisant un pas après l’autre en faisant de son mieux pour ne pas faire craquer la couche de feuilles mortes sur le sol. Un pas de plus ; et enfin, elle put apercevoir à travers les buissons une silhouette féminine qui semblait en plein entraînement physique. L’inconnue mimait des mouvements de combats ; elle semblait douée, mais aussi, curieusement mécanique, un peu comme si quelque chose l’empêchait de se mouvoir de manière suffisamment fluide. Des blessures, peut-être ? En tout cas, la jeune femme sembla abandonner au bout d’un moment, l’air souffrante, quand dans un geste rapide elle envoya un bâton droit dans la direction de Lieserl, qui n’eut pas même le temps de l’éviter. Le bâton taillé se planta droit dans l’arbre juste à côté de sa tête, lui arrachant un léger soupir de soulagement, victime d’un brusque coup d’adrénaline.

« Wow, du calme, pas la peine d’en venir au main, je me promène juste... »

Elle s’avança pour se montrer à la lumière, sortant des buissons et retirant sa capuche ; bizarrement, quelque chose dans la voix, le ton et l’attitude de l’inconnue lui rappelait quelqu’un, mais elle n’avait pas la moindre idée de qui exactement. Elle avait une tête familière, mais elle était parfaitement incapable de savoir pourquoi, et Lieserl pencha la tête sur le côté avec les sourcils froncés, un peu de la même manière que lorsqu’elle était un dragon et qu’elle se retrouvait confrontée à quelque chose de curieux mais inoffensif.

« Tu me rappelles quelqu’un... » Lieserl paraissait confiante, campée sur ses deux pieds, et c’était peu habituel pour elle de présenter ce côté un peu plus enfantin que pouvait être son dragon intérieur. Mais malgré cette apparence inoffensive, elle était intérieurement sur la défensive, sachant que cette inconnue pouvait à tout moment être dangereuse. « Et tu as l’air mal en point. » C’était presque reposant que pour une fois ce soit les autres qui sont mal en point et pas elle, à vrai dire. « Tu me rappelles un type que j’ai croisé une fois. Un bon cinglé qui voulait se battre dans la forêt comme ça. On s’était bien marré au final. »

Elle souriait légèrement, et elle ne savait pas trop pourquoi, sa bête intérieure semblait réveillée au point que ses pupilles étaient dilatées comme celle d’un chat à la chasse à la lumière mouvante...
Made by Neon Demon

∙∙∙∙∙·▫▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ ℍeroes & Villains ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫▫·∙∙∙∙∙



Je rêve d'une autre vie où tout est rose et joli.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heroes-villains.com/t267-thanks-for-noth
Takoa R. Wakiza

avatar
En réalité, je suis
Rufio
☂ Conte : Neverland

☂ Emploi : Lycéen et d'autres travaux à côté.
☂ True Love : Laissez moi rire !

☂ Avatar : Shiloh Fernandez
© Crédit : Avatar : CZART MOJE
MessageSujet: Re: Et si on s'éclatait ! [Fe Lie]   Ven 1 Sep - 22:44




Et si on s'éclatait !

Rufio était bien trop énervé pour faire attention à son langage, ce qui de base, il ne faisait guère habituellement. Il était quelqu’un qui ne réfléchissait qu’après la plupart du temps et agissait sur le coup, spontanément. Ce fut le cas pour ce beau lancé de bout de bois vers la nouvelle venue. Elle le dérangeait dans son activité, qui n’était pas concluante, déjà bien agacé, il fut vite piqué au vif lorsqu’il avait entendu quelqu’un derrière lui. Quand elle s’était avancée, se montrant à la vue de Tak’, il ne montrait que son énervement mais, il sut qui elle était. Cependant, il fut soulagé du fait qu’elle ne puisse savoir qui il était. Même si sa pensée s’était trop vite faite.

Il fronça des sourcils à ces débuts de paroles et il ne put se retenir de lui cracher les paroles suivantes.

“Et alors ? En quoi ça te regarde ? Passe ton chemin avant que je ne t’égorge sur place !” si poétique.

Le fait qu’elle ne l’ait remarqué, n’avait pas apaisé sa colère, bien au contraire. Heureusement, que ses blessures étaient cachées, et puis qu’est-ce qu’elle en avait à foutre, pensa t-il. Il était conscient que ça lui prendrait du temps avant d’atteindre son niveau d’avant, après tout, malgré qu’il avait déjà eu des blessures, elles furent bien nombreuses cette fois ci. Et il n’avait de cesse de se rappeler des paroles de ce foutu médecin et même celles de Léo. Il serra les poings. Il avait évité la paralysie, due à la blessure de son dos. Mais même si ses blessures physiques guériraient avec le temps et ne laisseraient que des pâles cicatrices, celles psychologiques elles, seraient bien plus tenace. Il leur avait ri au nez lorsqu’ils annoncèrent la même chose. Rufio n’en avait que faire de ces absurdités, il avait dépassé cela depuis bien longtemps, il était né pour être un guerrier et avait élevé ainsi, alors il n’aurait pas de séquelles quelconques dans sa tête.

Il grogna, il chassa tout ceci de ses pensées. Il n’y croyait pas et était dans le déni total. Il releva son regard noir sur la jeune femme, fronçant des sourcils. Il ne pouvait dire le contraire, il s’était bien amusé lorsqu’ils avaient combattu. Dérailleurs, il baladait son regard sur le corps de cette dernière, regardant sa hanche plus spécifiquement. Il reporta son attention sur ses yeux et vit une lueur qu’il avait vu il y a des mois de cela.

“Cela doit être mon frère !” lâcha t-il simplement. Mensonge, il était son propre frère. Pourquoi ne rien lui dire, elle avait deviné, mais il ne le reconnaîtrait pas. Il poussa un long soupire d’agacement. il ne voulait pas d’une pitié éventuelle, ou alors pouvaient-ils s’entraîner, quoi de mieux pour se remettre en forme. Cependant, il était moins sur pour la santé de la jeune femme. Il avait l’impression de se voir à travers elle. A présent, il avait cette impression que s’était lui le plus “faible” et à cet instant, son regard devint plus noir que jamais. Il fulminait et la rage l’envahi.

Dans un geste rapide, il prit son épée. Il ne fit plus attention à rien même pas à la souffrance que son corps lui envoyait, le suppliant de se stopper avant qu’il ne le regrette, mais rien n’y faisait, il n’était plus que l’ombre de lui même, cette noirceur qu’il avait en lui. Il fallait qu’il fasse tomber ce reflet qu’il voyait en elle. Il en avait décidé ainsi.

“Fuis quand il en est encore temps” lâcha t-il en une voix rauque remplie amertume et de haine.

Il allait frapper ce premier coup d'un geste sec, toutefois, il sut à ce moment précis, il sut au plus profond de lui que son corps allait être sa contradiction. Sa douleur, ces cicatrices trop vives encore, seront sa faiblesse. Pourtant, il était aveuglé par ses ténèbres, qui le ramenaient comme dans ses cauchemars, là-bas à Neverland.

Le coup atteignit une cible.

Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heroes-villains.com/t1427-un-lb-pret-a-e
Contenu sponsorisé


En réalité, je suis
MessageSujet: Re: Et si on s'éclatait ! [Fe Lie]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Et si on s'éclatait ! [Fe Lie]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Heroes And Villains :: Welcome to Storybrooke :: Les Alentours :: La Forêt-