Partagez | 
 

 [Missing moment : la nuit à Camelot] Il est temps de rendre les armes...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Diana Lake-Jones

avatar
En réalité, je suis
La Dame du Lac
☂ Conte : Légendes Arthuriennes

☂ Emploi : Romancière d'Héroïc Fantasy
☂ Camp : Heroes
☂ True Love : Killian Jones, MY Captain

☂ Avatar : Leighton Meester
© Crédit : Aliana
MessageSujet: [Missing moment : la nuit à Camelot] Il est temps de rendre les armes...   Sam 16 Jan - 17:57

A piece of Heaven...

Tout le monde est allé se coucher, dormir ou discuter, mais Killian après un échange avec Liam est resté dans cette cuisine ou je finalise d'essuyer la vaisselle. Oui j'aurai très bien pu me servir de ma magie pour faire tout ça. Mais j'aime faire les choses du quotidien de la manière la plus naturelle possible. Je veux dire, j'aurai très bien pu préparer le repas par magie, mais non j'ai pris le temps de le faire. Je trouve ça très important, j'aime faire à manger pour les gens. Il ne dit pas un mot, je sens son regard sur moi. Quand je dépose la dernière assiette, je me retourne vers lui, il me regarde droit dans les yeux. J'ai l'impression de retrouver ce jeune lieutenant de la marine d'Uther un bref instant, il doute. Je lui demande alors.

- « Killian, tu ne devrais pas aller te reposer un peu? La journée a été rude émotionnellement parlant pour toi. »

Je ne sais pas si c'est ma voix calme ou le fait que je le regarde dans les yeux, mais je vois toute trace de doute disparaître dans son regard, il s'approche de moi et il me dis.

- « Toi aussi tu dois te reposer. »


Il me prend la main, il tremble légèrement, mais je ne retire pas ma main, il me fait comprendre où il veut qu'on aille et je nous fais alors disparaître et réapparaître dans ma maison face au lac. Nous somme dans la chambre. Il me parle, sa main tenant toujours la mienne. Quand il fini sont speech je ne trouve rien à dire, il faut que je réfléchisse calmement. Je lui propose alors de passer au lit. Comme toujours, à une nuit prêt, nous prenons la même position dans le lit depuis la naissances des triplés. Il est sur le dos, sa prothèse retiré son autre bras sous la tête. Moi je me trouve à l'opposé, lui tournant le dos.
Le silence n'est pas vraiment pesant, cependant, tout ce qu'il m'a dit... Doucement, sans un mot, je change de position, je dépose ma tête sur son épaule, ma main se pose sur son torse. Ca ne semble rien d'important, mais lui et moi savons bien ce que ça signifie. Il se met à caresser mes cheveux, je sais que je dois dire quelque chose, mais je ne sais pas quoi, je murmure alors, faisant écho à notre première nuit d'amour lors de la malédiction.


- « Je n'ai pas d'autres amis comme toi, Killian... »

Je pose un baiser tendre dans son cou.

©Aliana

∙∙∙∙∙·▫▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ ℍeroes & Villains ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫▫·∙∙∙∙∙

Diana Lake-Jones
Parfois on fait des choix pour un plus grand nombre, même quand c'est un choix insensé, c'est ce que j'ai fait aujourd'hui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heroes-villains.com/t81-quand-on-ne-croi
Killian Jones

avatar
En réalité, je suis
Captain James Hook
☂ Conte : Peter Pan

☂ Emploi : Co-Propriétaire du Captain's Quarters
☂ Camp : Le Tony Stark de Storybrooke.
☂ True Love : Déjà pris, désolé !

☂ Avatar : Colin O'Donoghue
© Crédit : Shiya | Tumblr
MessageSujet: Re: [Missing moment : la nuit à Camelot] Il est temps de rendre les armes...   Mar 1 Mar - 23:07


A piece of Heaven
find a man who respects you like a sea captain respects the sea. A man who looks at you with awe and reverence but knows you are a force of nature.

On dit souvent que le retour au pays peut être déstabilisant. Ça doit l’être encore plus quand ça doit faire une bonne centaine d’année qu’on n’y a pas remis les pieds. Surtout quand on apprend quand son frère censé être décédé depuis plus de 300 ans est toujours vivant… Quand tu te rends compte que tu l’as pleuré des siècles... pour rien finalement. Enfin… Pas pour rien quand même, mais vous voyez le truc. Après le diner j’étais resté avec Liam, essayant de rattraper le temps perdu - évitant tout de même de lui parler de ma carrière dans la piraterie ça pourrait ne pas trop lui plaire – lui assurant aussi qu’il allait revoir son précieux navire dans peu de temps. Aye, là-dessus on est d’accord ça reste son navire, même si j’en étais le capitaine depuis plus de 3 siècles il restera sa propriété, il pourra la récupérer s’il le désire une fois rentrer à Storybrooke. Une dernière étreinte et je le laisse partir peu rassuré, comme si j’avais peur que le lendemain il ne soit plus là et que ce ne soit qu’un autre jeu du destin, mais comme toujours il arrive à me rassurer à sa manière avant de rejoindre sa chambre pour la nuit.

C’est dans un silence des plus complets que j’observe Diana finir de nettoyer la cuisine, je reste appuyé contre un mur les bras croisés. J’ai mal agis avec elle je le sais très bien, je suis pas fier de lui avoir fait toutes ses choses, mais s’excuser ne changera rien. Quand elle croise enfin mon regard je me sens quelque peu perdu. Je doute de savoir ce que j’ai le droit d’obtenir d’elle. Ne pas réussir à lire dans le regard des autres m’a toujours mis mal à l’aise, j’aime savoir à quoi m’attendre avec une personne et en ce moment avec Diana je ne savais rien de tout cela. Mais rien que le fait qu’elle supporte mon regard me rassure. Je ne dormirais pas sur le canapé ce soir. Je tente de me rapprocher d’elle doucement quand elle m’annonce que je dois me reposer. J’ai dû retenir un sourire quand elle me rappelle la journée forte en émotion que je viens de vivre.

« Toi aussi tu dois te reposer. »

J’ose faire un geste pour lui prendre la main, d’abord hésitant au début la touchant du bout des doigts je referme ma main sur elle quand elle ne fait rien pour arrêter mon geste. Déjà un bon point, non ? Je regarde un moment en silence nos deux mains liées avant d’affronter de nouveau son regard. J’essaie de lui faire comprendre à travers mon regard où je veux qu’on passe la nuit et si j’en crois le nuage de fumée qui vient de nous téléporter dans la chambre de sa maison, elle a compris. Je ne lâche pas sa main, regardant autour de moi cette pièce que je connaissais si bien à une époque. Si je n’étais pas moi je rougirais presque au souvenir de mes premières nuits de plaisir charnel partagé avec elle dans ce lit. Ou alors à la dernière avant de reprendre Leÿlin sous mon aile pour l’emmener à Neverland. Tant de souvenir pour un si petit espace. Je reporte mes yeux océans sur nos mains liées, chose des plus rares depuis plusieurs mois. Il faut que je parle, que je dise quelque chose, n’importe quoi mais je n’y arrive pas. Je prendrai bien un peu de rhum pour m’aider, mais ça n’arrangera rien je dois juste me jeter dans la gueule du lion.

« Je suis égoïste, je l’ai toujours été aussi loin que je m’en souvienne. C’est mon seul moyen de survie, ne penser qu’à moi et à Leÿlin. Je t’ai fait souffrir à cause de ça je le sais, je le vois dans ton regard. J’aurai dû te remercier pour avoir sauvé mon frère et non t’en vouloir, j’étais stupide comme toujours. Tu as sûrement raison je suis le menteur dans notre histoire, celui qui t’as trahi. Rien que je ne puisse dire pourra remédier à ça… sache seulement que je le regrette et que d’une façon ou d’une autre j’essayerai de devenir l’homme que tu mérites. »

Qu’on soit tous d’accord, ça ne se fera pas en 24h. J’ai passé trop de siècle à agir comme ça. L’homme qu’elle a connu du temps d’Uther est mort il y a très longtemps et il ne reviendra jamais. Je force un sourire quand elle nous suggère d’aller se coucher, je ne m’attendais pas forcément à une réponse, mais bon. C’est alors comme d’habitude qu’on se prépare pour la nuit. Je défais ma prothèse de mon bras meurtrie, mon crochet à proximité comme toujours en cas d’attaque nocturne, les vieilles habitudes ont la vie dure.

J’étais perdu dans mes pensées quand je sens un poids sur mon épaule, surpris je baisse les yeux pour voir Diana s’installer contre moi. Chose qu’elle n’a pas faite depuis des mois. Alors qu’elle a la main sur mon torse je me mets à lui caresser les cheveux lui embrassant la tête, me perdant dans son parfum. J’étouffe un petit rire à ses propos. ‘pas d’ami comme moi’.

« Je suis le père de quatre de tes enfants. Je n’espère pas que t’es autre amis peuvent s’en vanter. »

Son baiser dans mon cou me fait frissonner, le contact le plus intime qu’on a eu depuis que je l’ai quitté à l’annonce de sa grossesse. Je me décale de sorte à ce que je puisse la regarder dans les yeux, mes doigts frôlant sa joue mon moignon caressant son flanc. Je me risque à lui embrasser le front comme signe de protection. Et pourquoi pas tenter encore plus sa chance ? Je me penche de sorte à presque l’embrasser, m’arrêtant à quelques millimètres, lui donnant donc la possibilité de reculer si jamais elle le voulait. Ne voyant donc pas de refus de sa part je peux donc l’embrasser après des mois. Si le baiser se voulait tendre et presque timide au début, je ne peux pas contrôler mes pulsions qui le rende d’un coup beaucoup moins chaste m’installant même au-dessus d’elle. Je stoppe le baiser pour reprendre de l’air, surtout reprendre mes esprits et contrôler mon corps. C’est mon visage dans son cou que je me reprends quelque peu, je dois trembler je suis sûr.

« Tu me manques. »

Je lui embrasse doucement le cou tout en lui murmurant ça, l’embrassant encore et encore. Autant profiter de ce petit moment de confiance qu’elle m’accorde. De ma main valide je retrace ses courbes d’une caresse. Je cache l’un de mes gémissements dans un baiser, je dois stopper avant que ça soit trop tard. Je repose mon front contre le sien reprenant mon souffle.

« Puisque c’est le voyage de toute les révélations, tu dois savoir quelque chose. Je n’ai partagé ma couche avec aucune femme. Je pouvais pas. Et traite moi de ce que tu veux si tu le désires, mais je t’ai jamais perdu de vu, je te surveillais la plupart du temps. »

La surveiller pour la protéger. Certainement. Un sentiment de honte aussi de l’avoir abandonné.

code by Silver Lungs

∙∙∙∙∙·▫▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ ℍeroes & Villains ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫▫·∙∙∙∙∙

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heroes-villains.com/t82-second-star-to-t
Diana Lake-Jones

avatar
En réalité, je suis
La Dame du Lac
☂ Conte : Légendes Arthuriennes

☂ Emploi : Romancière d'Héroïc Fantasy
☂ Camp : Heroes
☂ True Love : Killian Jones, MY Captain

☂ Avatar : Leighton Meester
© Crédit : Aliana
MessageSujet: Re: [Missing moment : la nuit à Camelot] Il est temps de rendre les armes...   Mar 8 Mar - 22:35

A piece of Heaven...

Je souris à sa remarque et le reprends pourtant automatiquement.

- « Tu es le père de mes 5 enfants Killian, Lancelot aussi tu lui as appris des choses. »

Je sais que c'est compliqué en ce moment, qu'il m'a fallu du temps cette fois ci pour lui pardonner. Mais je sais aussi que même si ma confiance en lui était perdu, je sais qu'il est le seul que j'ai aimé, le seul que j'aimerai de toute ma longue vie. Il me regarde dans les yeux je ne détourne pas mon regard, il me caresse la joue avec tendresse, son autre membre flattant mon flanc. Je frissonne à tout ça, son touché me manque, il me manque. Être si proche de lui au quotidien et en même temps si loin... Il pose un baiser sur mon front, je soupire d'aise, en sécurité dans ses bras. Il semble plus audacieux ce soir, osant me toucher, me caresser tendrement et alors il approche lentement ses lèvres des miennes. Il cherche dans mon regard un refus, il n'en aura pas. Il a regagné ma confiance, du moins assez pour qu'on s'embrasse, assez pour ne pas souffrir quand il me regarde ainsi comme si j'étais une merveille sans prix. Je crois en ce que je vois, je crois en la véracité de son regard et de ses sentiments. Je le connais par coeur, et reconnaître ses erreurs comme il l'a fait tout à l'heure, c'est une chose qu'il ne fait pas. Du moins une chose qu'il ne reconnait jamais à voix haute...
Je perds tout conscience quand ses lèvres touchent les miennes, j'ai l’impression de vivre, non plus de survivre... Le baiser est doux telle une plume, je gémis bien involontairement. Je ne reprends pieds à la réalité que quand il s'arrête pour reprendre sa respiration, prenant conscience de notre position. je ressens tous le poids de son corps sur moi. Et cette phrase qu'il murmure dans mon cou. Mon coeur se serre, je murmure aussi dans un souffle.


- « Toi aussi tu me manque. »

C'est la première fois de ma vie que j'avoue cela à voix haute, pourtant il m'avait manqué plus de fois qu'il n'avait été près de moi. Ses baiser dans mon cou, sa main qui flatte mes courbes. Je ferme les yeux frissonnant sous ses gestes si tendres... Je me sens à ma place, enfin... Il repose son front sur le mien et m'avoue une chose... Je vois la sincérité dans son regard. Une larme que je ne maîtrise pas s'échappe de mes yeux. Très sincèrement j'étais convaincue qu'il n'en avait rien à faire, qu'il avait assouvi ses besoins avec ces filles qu'il draguait... Oui je ne sortais pas lors de ma grossesse, ce n'était pas pour autant que je n'étais pas au courant de ce qui se passait... Je pose ma main sur son visage, les mots ne suffisent pas pour lui exprimer toute ma grattittude pour cet aveu et aussi son comportement. Même si en apparence il m'avait abandonné, il ne m'avait pas trahi... Je pose alors mes lèvres sur les siennes, j'inverses nos positions, me tenant au dessus de lui. Je ne retiens pas mes gémissements alors qu'on approfondit le baiser, ses mains aventureuse. Mais il se stoppe, me regardant dans les yeux. Il replace une mèche de mes cheveux et il me dit.

- « J'attendrai que tu sois prête Princesse, on a a le temps... »

Je l'embrasse doucement, il me connait tellement bien. Je me replace tout contre lui comme avant qu'il m'embrasse. Il caresse a nouveau mes cheveux. Nous profitons de ce moment de paradis après des mois d'enfer. Je le connais pourtant, le silence ne va pas durer éternellement, surtout avec les événements et révélations de la journée...

©Aliana

∙∙∙∙∙·▫▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ ℍeroes & Villains ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫▫·∙∙∙∙∙

Diana Lake-Jones
Parfois on fait des choix pour un plus grand nombre, même quand c'est un choix insensé, c'est ce que j'ai fait aujourd'hui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heroes-villains.com/t81-quand-on-ne-croi
Killian Jones

avatar
En réalité, je suis
Captain James Hook
☂ Conte : Peter Pan

☂ Emploi : Co-Propriétaire du Captain's Quarters
☂ Camp : Le Tony Stark de Storybrooke.
☂ True Love : Déjà pris, désolé !

☂ Avatar : Colin O'Donoghue
© Crédit : Shiya | Tumblr
MessageSujet: Re: [Missing moment : la nuit à Camelot] Il est temps de rendre les armes...   Ven 10 Juin - 21:47


A piece of Heaven
find a man who respects you like a sea captain respects the sea. A man who looks at you with awe and reverence but knows you are a force of nature.


   Je retiens mon sourire quand elle me dit que je suis le père de l’intégralité de ses enfants. Je me remémore les moments passés dans ma jeunesse avec Lancelot.

« Jamais je n’imposerai ce rôle à Lancelot. Je l’aime comme s’il était mon fils, mais j’étais si jeune quand je l’ai connu… Ce sera son choix de me voir en père ou simple petit-ami de longue date de sa mère. »

Qu’est-ce que j’ai appris à Lancelot franchement ? Peut-être appris à lire les étoiles, se guider grâce à elle. Je suis presque sûr de lui avoir appris quelque méthode pour embêter ses parents, sa mère dans ce cas-là. J’aime ce gosse, mais jamais je ne pourrais lui imposer une figure paternelle. Pas après les choses que j’ai pût faire à sa mère, pas après les avoir abandonné du temps d’Uther.

Je ne pensais pas qu’elle allait accepter mon baiser et encore moins me le rendre de cette manière, sans parler de ses gémissements ce genre de chose elle ne sait pas me les cacher. Vient-elle seulement de m’avouer que je lui ai manqué ? C’est une première je crois bien.

Je vois la gratitude dans son regard quand je lui avoue ne pas avoir partager mon lit avec une autre. Pourquoi cela la surprend honnêtement ? Elle pensait que je m’étais enfilé toute les minettes de Storybrooke ? Mon ancien moi l’aurai fait, je pense. Mais j’ai changé. Du moins je le pense, ou je fais tout pour. Je lui sèche la larme qui coule sur sa joue délicatement. Elle repose ses lèvres sur les miennes comme pour me remercier, mais inverse nos positions en se mettant au-dessus de moi intensifiant nos baisers. Au son de ses gémissements j’accentue mes caresses, puis ma prise sur ses hanches créant les frictions qui me manquaient tellement. Mais quand les choses deviennent un peu trop sérieuses je décide de m’arrêter. On n’est pas prêt pour ça. Je la regarde dans les yeux replaçant une mèche qui lui barrait le visage.

« J'attendrai que tu sois prête Princesse, on a le temps... »

J’accepte son prochain baiser avant qu’elle ne se replace sur mon bras comme avant. Je respire profondément essayant de calmer mes ardeurs, reprenant le contrôle de mon être. Excusez-moi, mais ça fait un bail que je n’ai pas fait ce genre d’activité hein.

On tombe dans un silence réconfortant je lui caresse doucement les cheveux tout en me perdant dans mes pensées, quelque chose me revient, la façon de briser le sort. Que la personne l’ayant jeté libère sa douleur. Je me crispe en imaginant ce que Diana pourrait lâcher.

« Ce sort, qui paralyse le royaume, tu l’as lancé quand ? Tu veux m’en parler ? »

Je lui embrasse le haut de la tête n’arrêtant pas mes caresses.

« Si jamais je peux t’aider en quoi que ce soit... Tu sais que je le ferais. »

Je renifle, essayant de lui dire quelque chose qui reste coincé en travers de ma gorge dût à un gros sentiment de honte et aussi de peur.

« Je fais partie de cette douleur ? »


code by Silver Lungs

∙∙∙∙∙·▫▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ ℍeroes & Villains ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫▫·∙∙∙∙∙

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heroes-villains.com/t82-second-star-to-t
Diana Lake-Jones

avatar
En réalité, je suis
La Dame du Lac
☂ Conte : Légendes Arthuriennes

☂ Emploi : Romancière d'Héroïc Fantasy
☂ Camp : Heroes
☂ True Love : Killian Jones, MY Captain

☂ Avatar : Leighton Meester
© Crédit : Aliana
MessageSujet: Re: [Missing moment : la nuit à Camelot] Il est temps de rendre les armes...   Mar 28 Juin - 13:54

A piece of Heaven...

Quand je vous disais que je le connaissais bien. Evidemment il ne me force à rien, mais puis je vraiment refuser de lui répondre. Je me blottis un peu plus contre lui. Quand faut y aller, faut y aller. Je prends de la distance à ce que je vais dire, je n'ai pas envie de montrer ma faiblesse.

- « Je pense que ce sortilège je l'ai lancé en passant le portail pour un des autres monde. Je n'en ai pas eu conscience de le faire je te le jure. Mais je dois réparer mon erreur, ça je le sais. »

Il a une attitude apaisante et protectrice envers moi. Je lui sourit et je répond à sa question.

- « Je sais que tu pense vouloir m'aider et prendre soin de moi. Mais si ça doit te faire du mal à toi je doute que tu reste. Pardonne moi Killian mais les derniers siècles m'ont prouvé que je ne pouvais pas te faire confiance. Le Killian du temps de Kay et Illana ou le Killian de la malédiction, c'est sans la moindre retenue que je croirai ses paroles. Mais pour le moment il me faudra le voir pour y croire. »

Je le sens se crisper légèrement mais il continue ses caresses et ses baisers, il ne peut pas vraiment me reprocher de douter de ses paroles... Puis la question tombe, simplement, sobrement et je me redresse pour le regarder dan les yeux. Il veut une vrai réponse, je le vois dans ses yeux... Que puis je faire d'autre que d'être sincère avec lui...

- « Oui tu en fais partie, bien plus que je ne voudrais me l'admettre. Tu n'es pas la seule cause évidemment, mais je pense que toute cette douleur que j'ai toujours refusé de partager ou de montrer elle n'a fait que croître jour après jour... J'ai toujours aimé mes enfants, Guenièvre, Morgane, Arthur... J'avais le sentiment d'échec dans toute cette histoire, c'est pour ça que j'ai quitté Camelot. Mais oui, l'essentiel de ma douleur c'est toi, si je dois être honnête, je dois le reconnaître.»

J'ai le sentiment qu'il ne va pas se contenter de cette réponse et j’ai vu juste. Alors je me lève, déambulant dans cette chambre qui a connu les premières années de notre amour. Il veut des détails, bien, de toute fçon pour rompre le sort je ne vais pas avoir le choix de laisser sortir cette douleurs, le dire à la personne concernée devrait aider je pense. Je braque sur lui un regard mort, je ne veux bien dire les choses, mais je ne me sens pas assez forte pour libérer la douleur qui accompagne ce que je vais dire.

- « C'est difficile pour moi d'être ici, avec toi dans cette pièce. Les souvenir aussi beaux soit ils, j'ai l'impression qu'ils n'ont jamais été réel, que j'étais juste là pour te faire passer le temps, te faire grandir... Je n'ai jamais eu d'importance pour toi n'est ce pas, en même temps j'en ai jamais eu pour personne à part mes enfants, je ne vois pas pourquoi tu aurais du être différents. Mais j'y ai cru, j'y ai cru à tes mots d'amours, à tes promesses, à notre bonheur simple... Mais tu es parti, tu n'as pas voulu rester pour moi, tu ne m'aimais pas assez, tu ne m'as sans doute jamais aimé réellement à cette époque. Et moi j'y avais cru. J'ai attendu que tu fasse ton deuil, je t'ai attendu sagement, patiemment, Lancelot aussi t'as attendu. Il a fin par ne plus parler de toi, et ça m'a briser le coeur bien plus que ton départ. Mais je n'ai jamais rien montré, j'ai souris, j'ai élévé mon fils, j'ai fait ce qu'on attendait de moi. Puis Merlin un jour m'a demandé de m'occuper d'une petite fille, je l'ai fait, je l'ai aimé comme j'aimais Lancelot. Et tu es arrivé, et j'ai eu mal. plus que ce que tu ne peux imaginer, je t'ai attendu et toi tu m'avais oublié comme si jamais je n'avais compté. C'est là que pour ne rien montrer de ma douleur je me suis mise à coucher avec les membres de ton équipage. Après tout, si je ne comptais pas pour toi, à quoi bon me priver de moments tendres... Puis tu m'a littéralement arraché le coeur en m'enlevant Leÿlin. Je n'avais rien demandais, je l'avais aimé et élevé comme ma fille et tu me l'a arraché sans espoir de la revoir un jour. Tu ne m'as jamais aimé Killian, j'étais juste utile de tout temps et à jamais... Et moi moi je t'aimais plus que ma vie. Je pense qu'il n'y pas besoin de développer plus que ça, je ne montrais rien de ma solitude, de ma douleur, je le gardais bien en moi, je DEVAIS être forte, pour Lance, Guenièvre, Arthur et Morgane... J'ai tenu bon, j'ai fait ce que je devais faire... »

Un silence de mort s'abbatit dans la chambre, il avait voulu savoir mes pensée à l'époque,maintenant il le savait...

©Aliana

∙∙∙∙∙·▫▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ ℍeroes & Villains ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫▫·∙∙∙∙∙

Diana Lake-Jones
Parfois on fait des choix pour un plus grand nombre, même quand c'est un choix insensé, c'est ce que j'ai fait aujourd'hui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heroes-villains.com/t81-quand-on-ne-croi
Killian Jones

avatar
En réalité, je suis
Captain James Hook
☂ Conte : Peter Pan

☂ Emploi : Co-Propriétaire du Captain's Quarters
☂ Camp : Le Tony Stark de Storybrooke.
☂ True Love : Déjà pris, désolé !

☂ Avatar : Colin O'Donoghue
© Crédit : Shiya | Tumblr
MessageSujet: Re: [Missing moment : la nuit à Camelot] Il est temps de rendre les armes...   Jeu 30 Juin - 1:43


A piece of Heaven
find a man who respects you like a sea captain respects the sea. A man who looks at you with awe and reverence but knows you are a force of nature.


Je me brusque un peu à ses paroles. Je devais m’en douter, le temps où elle me faisait confiance est révolue. Le Killian du temps du royaume d’Uther est mort, aussi bien que celui de la malédiction. Ce dernier n’a jamais été qu’une vulgaire blague pour moi. Malgré ses mots je ne cesse jamais mes caresses et baisers, je ne peux la blâmer là-dessus. Mon souffle se coupe quand elle se redresse pour me regarder droit dans les yeux, bien sûr que je fais partie de cette souffrance j’en suis à l’origine même. La pire des souffrances vient de l’amour je connais bien ça. Je ne l’interromps pas une seconde, elle se livre à moi je dois respecter ça et ne pas la couper même si ça me fait mal.

Aussitôt qu’elle se dégage de mes bras je ressens le vide, seul encore une fois dans ce lit. Dans un premier temps je m’assois au bord écoutant toute sa tirade. Je voulais la regarder dans les yeux, mais son regard me force à baisser le mien, je me mets machinalement à passer ma main sur mon moignon. Pourquoi ? Je n’en sais rien du tout. Cependant je relève la tête sévèrement quand je l’attends assumer qu’elle n’a jamais eu d’importance pour moi. J’ai fait des erreurs d’accord, mais qu’elle doute de ça… Pourtant je ne l’interromps pas une seconde, je me contente de la regarder la mâchoire serrée.

Quand sa tirade est terminée je me lève à mon tour.

« Comment tu peux oser me dire ce genre de chose ? J’ai fait des erreurs, je suis même le responsable de toutes les erreurs de notre couple je suis d’accord et plus que conscient de ça, mais comment tu peux me regarder dans les yeux et dire que je ne t’ai jamais réellement aimé ? Tu m’as sauvé à cette époque et encore aujourd’hui. Tu es certainement la seule femme que j’ai réellement aimé depuis plus de trois siècles Viviane ! Ce fameux soir je t’ai supplié de venir avec moi ! Dis-moi le contraire peut-être ? Je voulais vivre avec toi et Lancelot, qu’on parte loin de ce tyran tous les trois, qu’on soit une famille. Je me fichais de tes responsabilités à cette époque. Comment veux-tu faire comprendre à un garçon qui a tout perdu de rester et vivre dans le royaume du meurtrier de sa dernière famille de sang ? Je ne te mens pas quand je te dis que si je serai resté dans ce royaume j’aurai planté une dague dans le cœur d’Uther Pendragon moi-même ! Et si je l’avais fait ? Tu es censé protéger le Roi non ? On aurait été ennemi. Et crois-moi je n’aurai rien lâcher pour faire plonger le royaume dans la tourmente. »

Je me rapproche d’elle, essayant de paraitre le plus fort possible, mais au vu de ma situation je ne suis qu’un homme brisé face à elle.

« Crois-tu que je t’ai oubliée après mon départ ? Je pensais à toi et Lancelot chaque jour. Ecoute moi bien, je ne regrette pas d’avoir quitté le royaume, seulement de t’avoir abandonné toi et notre fils. J’aurai tout fait si je pouvais te convaincre de venir avec moi, mais je te connais, c’était peine perdu. Je m’épanouissais dans la piraterie, je pensais enfin être libre, chose dont j’ai toujours aspiré. C’était le rêve de Liam de servir pour le Roi, pas le mien. A ce moment-là j’étais vraiment moi, mais le cœur ni était pas. Ce n’était que cendre dans ma bouche sans toi et le petit… Oui j’ai rencontré Milah et je n’ai pas honte de dire qu’elle m’a sauvé à ce moment-là. Elle m’a apportée la paix que je recherchais, elle m’a réappris à aimer et à réparer mon cœur. Après tu sais la suite de l’histoire… »

Je regarde partout à part son visage, observant chaque meuble de cette chambre que je connaissais par cœur dans le temps… Je claque plusieurs fois de la mâchoire pour remettre mes émotions en ordre.

« Je n’aurai peut-être pas dû te ramener l’enfant d’une autre femme, mais je ne pensais qu’à toi pour sa survie. Tu ne m’as jamais réellement connu sous James Hook, love. Tu… »

Je ferme les yeux, reprenant mes esprits pour la regarder dans les yeux.

« Oui je t’ai arrachée Leylin des bras dès qu’elle était en âge de m’accompagner. J’étais faible avec toi. A la mort de Milah je me suis jugé des centaines de choses… Et à cause de toi je ne pouvais même pas les respecter. Tu étais la seule personne dans tous les royaumes à apaiser ma douleur, cette douleur que j’avais comme armure. Avec toi, je n’avais plus mal ou très peu et… ça me terrifié. Je me trouvais si faible à cause de toi. Je t’ai toujours aimé et je t’aimerai toujours et c’est ce qui me rendais fou à l’époque. Je n’avais qu’un but dans ma vie et tu m’en éloigné… je pensais que c’était une mauvaise chose à cette époque. Tu sais que je suis fougueux, je ne réfléchis qu’après. Je te détestais pour me refaire sentir comme ce stupide lieutenant à tes côtés, alors oui j’ai eu peur de t’aimer entièrement et au lieu de l’accepter et d’être heureux avec toi je suis parti sans avoir une pensée à propos d’un éventuel retour. La rage était ce qui me maintenait en vie à cette époque, la rage et la noirceur devait être mes seules compagnes, je m’interdisais l’amour et le bonheur. »

Voilà je l’ai dit. J’ai pût extérioriser ce que je gardais au fond de moi depuis des siècles. Mes mots étaient dur, je le sais, mais je me devais de lui dire ça. C’est bien le soir de toutes les révélations, pas vrai ?

Je soupire face à tout ça. On a besoin de cette confrontation pour avancer… Mais je ne suis pas un monstre pour autant. C’est sans hésitation que je la prends dans mes bras, passant ma main dans ses cheveux, mon moignon dans le bas de son dos.

« On a vécu énormément de chose toi et moi, je t’ai brisé le cœur beaucoup trop de fois, tu m’as aussi brisé le cœur. Malgré tout on est là tous les deux. On a tous les deux faits des erreurs, princesse. Je suis sûr de rien à part que je t’aime autant que tu m’aime, même si tu penses le contraire. A présent je suis sûr que je ne veux qu’une chose c’est être avec toi et nos enfants, j’arrête la piraterie si tu le désires, je me range entièrement si c’est ton souhait, je veux seulement être à tes côtés et au côté de notre famille. »

Je me dégage doucement d’elle seulement pour l’embrasser, lui caressant la joue doucement.

« Je te l’ai déjà dit, nos enfants sont le plus beau cadeau que tu pouvais me faire. J’ai déconné avec toi, je le sais et je m’en voudrais jusqu’à ma mort je pense. Mais je veux tout faire pour me rattraper. Je t’aime, je ne veux pas te perdre, ni perdre les gosses. Vous êtes ma fin heureuse et je me battrais pour vous. »

Je pense ce que je viens de dire. Pourtant je ne peux m'empêcher un petit rire nerveux face à tout cela.

« Mon dieu, je crois bien ne pas avoir été aussi sentimental depuis longtemps. Je suis juste ridicule. »

Je lui embrasse le front en souriant doucement. Je voulais détendre un peu l'atmosphère.

code by Silver Lungs

∙∙∙∙∙·▫▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ ℍeroes & Villains ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫▫·∙∙∙∙∙

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heroes-villains.com/t82-second-star-to-t
Diana Lake-Jones

avatar
En réalité, je suis
La Dame du Lac
☂ Conte : Légendes Arthuriennes

☂ Emploi : Romancière d'Héroïc Fantasy
☂ Camp : Heroes
☂ True Love : Killian Jones, MY Captain

☂ Avatar : Leighton Meester
© Crédit : Aliana
MessageSujet: Re: [Missing moment : la nuit à Camelot] Il est temps de rendre les armes...   Jeu 30 Juin - 12:20

A piece of Heaven...

Il se lève et je m'épprêt au choc. Il me connait autant que je le connais. Il n'a pas aimé m'enttendre dire que j'ai cru qu'il ne m'aimait pas. Quand il parle, je le revois devant moi à l'époque me suppliant de le suivre, et moi les larmes ravageant mon visage lui expliquant le plus doucement possible que je ne pouvais pas. Je ne pouvais abandonner Arthur, j'étais née dans ce seul but. Mais ça jamais il n'en avait compris la profondeur, l'implication sur moi. Je ferme les yeux un bref instant, je ne veux pas perdre mon masque de force, ne pas pleurer, je ne dois pas pleurer, pas encore. Je dois garder tout ça pour libérer le royaume de mon enchantement. Je l'écoute dans un silence respectueux. Il ne m'a pas interrompu je lui dois la réciproque.
Quand il me parle de ce qu'il aurait fait à Uther je lève mes yeux chocolat sans vie vers lui... Si seulement il savait, si seulement il me l'avait dit à l'époque. Je n'ai jamais Uther, et mon engagement était envers Morgane et Arthur. Je le vois s'approcher de moi. Ma première intention poser ma main sur son visage pour le rassurer. Il veut se montrer fort, mais ses yeux montrent sa profonde peine. Je croise mes mains sur me poitrine, pas en signe de mécontentement, mais pour protéger mon coeur. Je n' ai jamais pu voir autant de douleurs dans le regard de Killian. Il continue j'ai le sentiment que mon coeur s'arrête.
J'ai envie de le prendre dans mes bras, de lui dire que c'est qu'un idiot. Mais je le laisse continuer à parler. Je lui fais un sourire tendre. Il s'ouvre réellement comme je l'ai fait avant en lui disant ce que je pensais quand au temps de Camelot. Puis enfin il me prend dans ses bras, il me caresse doucement les cheveux et il dit une dernière phrase avant de m'embrasser tout doucement. Après sa dernière déclaration il dépose un baiser sur mon front comme lors de la malédiction quand il me promettait de bien rentrer après son service quand nous étions de simples amis et coloc. Je réalise alors une chose, il est venu le temps que je parle. Ma voix est chargée d'émotion.


- « T'es pas ridicule Killian, et je pense qu'on a besoin de ça tout les deux. De sincérité, de déclarations d'amour, de laisser derrière nous ce passé merveilleux et douloureux à la fois... »

Je lui caresse enfin doucement la joue, le forçant à me regarder dans les yeux.

- « Tu vas écouter ce qu'il me reste à dire. Oui tu es un idiot d'avoir cru que j'aurai été ton ennemi si tu avais tué Uther. Je te rapelle que c'est moi qui t'es dit de te méfier de lui, tu sais parfaitement que je ne l'aimais pas et surtout je t'aurai aidé à le tuer. Enfin bref... Oui tu m'avais supplié, mais tu ne mécoutais pas quand je t'ai demandé de rester avec nous. Je ne pouvais pas ne pas aider Arthur. J'ai été créée pour ça. C'est en moi Killian, au plus profond de mon âme, de mon corps et de mon coeur. Je n'aurais jamais pu partir. Je n'ai pu le faire qu'une fois Arthur mort. Tu crois vraiment que j'aurais pas tout lâcher pour toi si j'avais pu. Tu me connais mon Captain, tu es l'homme de ma vie, le seul qui a compté, le seul que j'aimerai de tout temps et à jamais. Tu es celui qui me rend vivante Killian, je n'ai pas l'impression d'être juste la femme dont on attend toujours le conseil, je ne suis pas la mère protectrice et aimante avec toi, non je suis moi-même... Tu n'attends pas que je joue un rôle, tu me veux seulement moi, la vrai moi... Et j'ai dit que c'est ce que je pensais quand j'ai lâché ce sort en quittant le royaume, pas ce que je pense maintenant. »

Je pose doucement mes lèvres sur les siennes avant decontinuer à répondre à ses remarques..

- « J'aurai pu facilement m'accomoder de Hook, car au fond c'était toujours toi avec tes pire coté en avant, mais c'était toi... Pour Leÿ, ce n'est pas le fait de m'en occuper qui m'a fait mal, pas même qu'elle soit la fille d'une autre. Elle était, elle est et demeurera toujours ma fille, que ça te plaise ou non, c'est moi sa mère. Non ce qui m'a fait le plus mal, c'est que tu n'es même pas eu le courage de toi me l'amener. Tu l'as donné à Merlin, sachant parfaitement qu'il finirait bien par me la passer, car être la mère était mon rôle. Ce qui m'a fait mal c'est que j'ai eu le sentiment que tu m'avais trahis en plus de m'avoir abandonner. Mais je me suis bien vangé de ça. Que ça soit avec ton équipage, avec mes dix années passé à Tortuga à offrir mon corps gratuitement et en m'absentant dès qu'on voyait le pavillon du Jolly Roger au large. Je n'étais pas plus la Viviane que tu avais connu. Je suis comme je suis, et pour t'oublier, pour endiguer ma douleur, j'ai fait ce que j'avais à faire pour oublier tes yeux, ton amour, ta tendresse, ton odeur... Mais j'ai beau eu tout faire, avec les hommes ou les femmes, jamais je n'ai pu t'oublier, et peu à peu mon coeur se durcissait. J'ai beaucoup parlé avec Calypso durant mes années à Tortuga. Nous savions mutuellement qui nous étions par rapport à toi. Et c'est pour ça que j'ai quitté tortuga, tu y étais encore trop présent... Mais même dans les autres monde... Il n'y avait rien à faire, tu étais toujours là.»

J'avais placé sa main sur mon coeur. Je le regardais dans les yeux, les larmes bordaient mes cils mais ne coulaient pas. Je lui dis alors.

- « Quelque soit les mondes, tu as toujours été le propriétaire de mon coeur, même durant la malédiction... Et je sais que je n'ai plus confiance en toi, tu m'as fait trop de mal. Ta réaction à l'annonce de ma grossesse ça a été la goutte d'eau à tout ce qu'on a vécu. Tu a osé douté de ma sincérité. J'ai bien des défaut Killian, mais je ne t'ai JAMAIS menti, que ça soit au Lieutenant, à Hook ou au Killian de la malédiction, je ne t'ai jamais menti. Alors oui, le chemin sera long pour regagner ma confiance, mais mon amour quoique tu fasse, tu l'auras toujours. Je ne sais et ne peux te sortir de mon coeur. Mais si tu es d'accord, je veux bien qu'on essaie d'aller de nouveau de l'avant, je veux bien essayer de te faire confiance petit à petit. Si tu as la patience de m'apprivoiser, de me rassurer, je te promets qu'on y arrivera... »

La baignoire au pied du lit c'est remplis d'eau chaude par magie, l'eau me murmure que j'en ai besoin pour me ressourcer. Alors je prend la main de Killian dans la mienne, je lui retire ses vêtements doucement, lui laissant le temps de refuser s'il ne veut pas. Nous rentrons dans l'eau chaude, face à face. Je soupire d'aise. Alors je demande d'une voix timide.

- « Je peux venir dans tes bras? »

©Aliana

∙∙∙∙∙·▫▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ ℍeroes & Villains ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫▫·∙∙∙∙∙

Diana Lake-Jones
Parfois on fait des choix pour un plus grand nombre, même quand c'est un choix insensé, c'est ce que j'ai fait aujourd'hui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heroes-villains.com/t81-quand-on-ne-croi
Killian Jones

avatar
En réalité, je suis
Captain James Hook
☂ Conte : Peter Pan

☂ Emploi : Co-Propriétaire du Captain's Quarters
☂ Camp : Le Tony Stark de Storybrooke.
☂ True Love : Déjà pris, désolé !

☂ Avatar : Colin O'Donoghue
© Crédit : Shiya | Tumblr
MessageSujet: Re: [Missing moment : la nuit à Camelot] Il est temps de rendre les armes...   Dim 11 Sep - 17:41


A piece of Heaven
find a man who respects you like a sea captain respects the sea. A man who looks at you with awe and reverence but knows you are a force of nature.


Je l’écoute dans le silence. Pas un idiot… bien sûr que si, mais bon on va lui donner raison pour cette fois. Il faut laisser le passé derrière nous, je le sais très bien. C’est hélas plus facile à dire qu’à faire. Le passé nous revient toujours en pleine figure quand on s’y attend le moins, comme aujourd’hui avec le retour de Liam… je relève mes yeux d’étonnement quand elle me révèle qu’elle m’aurait aidée à tuer Uther. Ouais, si elle le dit, c’est qu’elle l’aurait fait… mais le reste ne change pas on aurait été séparé tout de même, elle avait un devoir envers Arthur et moi je n’étais qu’un traitre et bien que je n’ai jamais eu de soucis avec le jeune Roi, je n’aurai vu que son père sous cette couronne… Quand elle pose ses lèvres sur les miennes j’arrive à calmer mes rancœurs passées, essayant d’oublier cette histoire.

Par contre mes yeux s’assombrissent quand elle me dit qu’elle aurait pût s’accommoder de Hook, non… elle n’aurait pas pût, mais si elle pense ça tant mieux pour elle. Je serre ma mâchoire quand elle dit que je n’ai pas eu le courage d’amener Ley de ma propre personne. Oui c’est vrai j’étais un lâche. Je voulais lui dire le contraire, mais je ne vais l’interrompre. Par contre elle peut lire ma colère et ma possessivité dans mes yeux quand elle me confie s’être prostitué gratuitement à Tortuga… Je n’ai qu’une envie à l’heure actuel ; retrouver chaque homme qui a partagé sa couche et les tuer lentement chacun leur tour… mais elle m’éloigne de mon envie meurtrière avec sa main sur mon cœur, que je recouvre de la mienne aussitôt quand j’ai remarqué les larmes se formé dans ses yeux. Elle ne m’a jamais menti c’est vrai, mais elle m’a cachée des informations très précieuse qui aurait pût changer ma vie. Concernant sa grossesse… Comment peut-elle m’en blâmer ? La malédiction venait de se rompre, tous ses souvenirs douloureux emplissent mes pensées. Je n’étais peut-être pas là à ce moment-là, mais c’était bien mieux pour elle de ne pas m’avoir dans les parages à cette époque.

Quand elle retire le reste de mes vêtements je l’arrête pas, j’avoue que j’ai toujours sa révélation de Tortuga en travers de la gorge… Je comprends surtout pas, comment je n’ai jamais pu la rencontrer là-bas ou en entendre seulement parler. J’aurai ma réponse un jour ou l’autre de toute manière. Quand je rentre à sa suite dans la baignoire, je ne la quitte pas de mes yeux assombris. Je lui fais un sourire au coin quand elle me demande de venir dans mes bras. A la douceur de Hook je lui prends le bras pour l’installer entre mes jambes, son dos collé à mon torse, mon bras mutiler encerclant son ventre.

« Combien de temps es-tu restée à Tortuga ? Combien d’hommes ont profités de ce qui m’appartient de droit ? » Pour illustrer mes propos je remonte ma main le long de son corps pour saisir un de ses seins, parsemant son cou de baiser. « Tu es à moi et à personne d’autre. Aucun hommes ou femmes n’ont le droit à mes trésors. »

Je devais bien laisser sortir Hook de temps en temps. Qui de mieux que lui pour s’assurer qu’on ne touche pas ses trésors ? Et il était bien décidé à montrer sa possessivité envers Diana. Avec mon moignon je glisse entre ses jambes, mais tout ça me parait faux. Pour faire bonne impression il me manque quelque chose.

« Utilise ta magie, rends-moi mon crochet. » Ce qu’elle fait d’un geste de la main, je lui mords le cou étant plus brusque en même temps avec ma main. « C’est une bonne fille. Maintenant laisse-moi faire, veux-tu ? »

Du bout de mon crochet j’effleure ses côtes jusqu’à disparaître sous l’eau appuyant un peu plus du bout aiguiser pour lui faire une trace sur ses cuisses. Je dois bien la marquer mienne de toutes les façons. Elle ne semble pas m’arrêter quand j’utilise la courbe de mon arme d’argent entre ses jambes. Je remonte ma main jusqu’à lui maintenir le visage pour la tourner vers elle, juste le temps pour un baiser bâclé avant de redescendre ma main pour venir en aide à mon crochet. Ce sera le seul baiser qu’elle aura. Je continue de lui embrasser le cou, l’encourageant de murmure à son oreille, le crochet prenant maintenant l’ancienne place de ma main sur ses seins, variant les attentions entre les deux selon mes envies. Ses frottements contre mon bas ventre sont la seule satisfaction que j’aurai. Je n’en veux pas plus. Je prendrai soin de moi plus tard. Pour l’instant elle doit comprendre qu’elle m’appartient et dieux je jure que je trouverai les autres hommes qui ont profiter d’elle.


code by Silver Lungs

∙∙∙∙∙·▫▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ ℍeroes & Villains ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫▫·∙∙∙∙∙

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heroes-villains.com/t82-second-star-to-t
Diana Lake-Jones

avatar
En réalité, je suis
La Dame du Lac
☂ Conte : Légendes Arthuriennes

☂ Emploi : Romancière d'Héroïc Fantasy
☂ Camp : Heroes
☂ True Love : Killian Jones, MY Captain

☂ Avatar : Leighton Meester
© Crédit : Aliana
MessageSujet: Re: [Missing moment : la nuit à Camelot] Il est temps de rendre les armes...   Dim 11 Sep - 23:43

A piece of Heaven...

Il me ramène contre lui possessivement, Hook, je les différencie tous et pourtant tous sont lui, lui l'homme que j'aime. Je n'ai pas peur, comme je disais je me serai accommodé de Hook et pour cause, je le connais bien, bien plus qu'il ne pense. Je gémis au lieu de répondre à ses questions, il me rend dingue et pourtant ce n'est rien de tout ce qu'on a partagé.
Sienne, son trésor, d'où je suis sa possession, je n'appartient à personne qu je sache. Mais il me fait perdre le fil de mon indignation quand il me demande soudainement son crochet. Je ne comprends pas pourquoi, mais je le fais, puisqu'il est dans mon sac. Je suis toujours surprise quand il me demande d'utiliser ma magie, lui qui n'aime pas la magie. En réponse il me mord dans le cou, il me demande de le laisser faire, ce que je fais.
Il marque mon corps de son crochet, je gémis, j'aime ce qu'il me fait. Ce qu'il me murmure me rend tout aussi dingue que ce qu'il me fait. Je sens aussi l'effet que ça fait. mais j'ai compris, il m'a bloqué pour que je subisse ses assauts sans pouvoir répondre. Je respecte son choix et je ne peux m'empêcher d'apprécier. A ce demander s'il veut me faire comprendre, que je suis à lui, qu'il veut se faire pardonner... C'est sans doute les deux. Et il obtient de moi ce qu'il désire. Quand je redescend, je me colle un peu plus à lui et je lui réponds enfin à ces questions.


- « Tu m'as connu à Tortuga Killian, enfin avec toi j'ai changé d'apparences, mais... Je suis Valla, Killian. Enfin c'est ainsi que tout le monde m'apellait à Tortuga. Je n'étais pas assez idiote pour garder l'identité de Viviane. Et je suis celle que ton équipage t'a envoyé l'année où vous étiez à Tortuga lors de l'anniversaire de la mort de Liam. Je savais que tu aurais besoin de moi ce jour là. Et même si tu ne savais pas que c'était moi, j'ai pu te changer les idées cette nuit là. J'ai toujours tout fait pour être là pour toi ce jour là. Pour ça que je te dis que je connais bien Hook, que ça soit cette nuit là ou même à Camelot avant que tu ne parte définitivement. Je ne t'aurais jamais laissé seul un de ces jours là. »

J'entends sa mâchoire claquer. De colère ou de surprise je ne sais pas. Alors j'ajoute.

- « Je ne t'appartiens pas Killian, je n'appartiens qu'à moi-même. Nous ne sommes pas mariés que je sache. Tu m'avais abandonné à l'époque, je n'étais pas tienne. Mais maintenant, je serai tienne si tu es mien de la même manière... »

Je prends sa main valide et son crochet et je les embrasse avec douceur.

©Aliana

∙∙∙∙∙·▫▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ ℍeroes & Villains ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫▫·∙∙∙∙∙

Diana Lake-Jones
Parfois on fait des choix pour un plus grand nombre, même quand c'est un choix insensé, c'est ce que j'ai fait aujourd'hui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heroes-villains.com/t81-quand-on-ne-croi
Killian Jones

avatar
En réalité, je suis
Captain James Hook
☂ Conte : Peter Pan

☂ Emploi : Co-Propriétaire du Captain's Quarters
☂ Camp : Le Tony Stark de Storybrooke.
☂ True Love : Déjà pris, désolé !

☂ Avatar : Colin O'Donoghue
© Crédit : Shiya | Tumblr
MessageSujet: Re: [Missing moment : la nuit à Camelot] Il est temps de rendre les armes...   Sam 22 Oct - 0:26


A piece of Heaven
find a man who respects you like a sea captain respects the sea. A man who looks at you with awe and reverence but knows you are a force of nature.


« Je te tiens, love. »

Je la maintiens contre moi quand elle redescend, encourant mes bras autour d’elle. Valla, Valla… dans un premier temps ce nom ne me dit rien. Je ne retiens pas particulièrement le nom de toutes les prostituées qui passent dans ma cabine je l’avoue, la liste serait beaucoup trop longue. Avec ces informations ça me revient… Cette femme que mes hommes avaient payer la nuit d’anniversaire de la mort de mon frère… De ma main je lui maintiens la hanche avec force, en colère contre elle à ce moment-là. Elle est folle… complètement folle.

« J’aurai pût te blesser gravement ce soir-là, voir même te tuer tu te rends compte ? »

Ma mâchoire claque de colère face à tout ça. Comment avait-elle osée jouer avec moi de cette façon ? Surtout ce jour-là en particulier. Je me souviens de cette nuit, le schéma est souvent le même, je suis ivre, violent… la seule personne qui ne risque rien de moi ce jour-là était ma fille et encore je me débrouillais pour qu’elle ne soit pas avec moi. Je lui saisis la mâchoire pour la regarder dans les yeux.

« Ne me refait plus jamais un coup comme celui-ci. Tu as eu de la chance ce soir-là, crois-moi quand je te le dis. »

Je me dis gentleman, mais il m’arrive de perdre le contrôle en ce jour, pour cela que je veux le passer seul… surtout depuis la mort de Milah… c’était elle qui me calmé à cette époque, c’est même lors de ce funeste jour où l’on c’était rapproché… que de mauvais souvenir pour Hook donc.  

Bien que cette pensé est un peu ridicule vu ce qu’elle me répond. Bien sûr que je ne pouvais la blesser grâce à sa magie, mais cela reste pareil pour moi. J’aurai tenté. Je me lève de la baignoire, attrapant mon sous-vêtement au passage. Même avec mon gros ‘soucis’, je préfère être un minimum habillé pour la suite. Je me gratte l’arrière de l’oreille avant de m’accroupir à sa hauteur. Je lui prends la main.

« Je suis tien depuis je ne sais combien d’année déjà. » Je lui fais un baisemain avant de continuer, regardant sa main que je tiens dans la mienne, caressant ses doigts.

« J’ai une confession à te faire. Je suis allez voir Merlin après mon départ avec Leÿlin… Des années plus tard. Non sans négociation il m’a donné une potion pour que je prenne l’apparence de Perceval. J’avais besoin de te voir. M’assurer de mes yeux que tu allais bien. Je m’étais donc invité à un bal sous la physique de ton invité. Je m’excuse de cette violation de confiance princesse. »

Princesse, voilà bien longtemps que je ne l’ai pas appelé comme ça. On croirait le jeune lieutenant à nouveau.

« Tu me manquais à cette époque. J’avais même charger une personne en particulier de venir me donner de tes nouvelles dès qu’ils le pouvaient. Et non, je ne te dirai pas qui. » Je lui fais un doux sourire avant de l’embrasser doucement. Je vais pas mettre Sparrow à découvert.

code by Silver Lungs

∙∙∙∙∙·▫▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ ℍeroes & Villains ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫▫·∙∙∙∙∙

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heroes-villains.com/t82-second-star-to-t
Diana Lake-Jones

avatar
En réalité, je suis
La Dame du Lac
☂ Conte : Légendes Arthuriennes

☂ Emploi : Romancière d'Héroïc Fantasy
☂ Camp : Heroes
☂ True Love : Killian Jones, MY Captain

☂ Avatar : Leighton Meester
© Crédit : Aliana
MessageSujet: Re: [Missing moment : la nuit à Camelot] Il est temps de rendre les armes...   Dim 23 Oct - 0:45

A piece of Heaven...

Je regarde Killian puisqu'il me force je lui fait un sourire tendre. A t'il donc oublier qui je suis, ce que je peux faire si seulement je le voulais. Je lui réponds alors.

- « Il n'y a pas de raison que je recommence, mais soyons claire, je ne risaquais rien pas plus que maintenant. Nous sommes entourés d'eau Killian, et sans parler d'autres forme de magie que je connais. Si je l'avais utilisé ce soir là, effectivement tu aurais compris qui j'étais, mais j'ai gérer sans soucis cette nuit là. Je t'aime comme tu es, avec toutes les facettes de toi. Hook en fait parti et je l'aime aussi. »

Je fais une pause et répète.

- « Mais maintenant, je serai tienne si tu es mien de la même manière... Je pense qu'on c'est assez fait souffrir aux cours des siècles passé, il est temps d'aller de l'avant. Comme je te disais que j'ai à nouveau 100% confiance en toi ne sera pas évident, mais voyons les choses en face, de tout temps et à jamais, il n'y a et il n'y aura que toi ici. »

J'avais dit ça en posant la pointe de son crochet sur mon coeur. Cet organe qui avait toujours était à Killian depuis toujours. J'ajoute alors.

- « Tu as toujours su que je t'aimais, tu as toujours su que je n'étais pas du genre à me défiler concernant mes responsabilités, mais si comme moi à Tortuga tu avais pu ne serait ce que me voir un instant, ne l'aurais tu pas fait? Je sais que même à Hook j'ai manqué, je te connais Killian... »

Je monte son crochet devant mon visage et dépose un baiser sur sa chair meurtrie. Je l'aime comme il est... Il sort de la baignoire, enfile un boxer et s'e met à ma hauteur me disant qu'il est mien, son baise main et son attitude c'est adoucie, Hook est parti...
Puis vient le tour de sa confession à lui. Je fouille dans ma mémoire, quel bal peut-il bien parler. Puis l'évidence me frappe. On venait de repousser un assaut pictes, Merlin était resté à Camelot avec Guenièvre et j'étais au front avec Arthur et Lancelot. Perceval était dans une quête afin de retrouver les Graal... Je me rappelle qu'en rentrant et en arrivant dans la salle du bal j'avais été surprise de le voir au château et qu'il avait insisté pour me tenir compagnie tout la soirée. Je comprenais mieux à présent... Je lui fais un sourire à l'entente de ce surnom qu'il n'a jamais donné qu'à moi. J'avais donc raison, même à Hook je manquais... Il m'avoue m'avoir fait surveiller, ça j'aime moins... Je le regarde droit dans les yeux puis soupire, c'est du passé à présent, rien ne cesse de chercher la petite bête sur des choses qui ont eu lieux y a plusieurs siècle de ça. Je sors à mon tour du bain et me blottit dans ses bras. Laissons ça derrière nous, pour cette nuit au moins et cette mission que nous avons à remplir. Maintenant que les choses sont dites nous aurons tout le loisirs de revenir dessus plus tard à la maison, dans notre chambre. Je lui murmure alors à l'oreille.


- « Amène moi dans notre lit, Killi. Tiens moi dans tes bras que je puisse enfin dormir, que je me sente à nouveau à ma place. On reparlera de tout ça à la maison. Mais maintenant je veux juste que tu me rende la sécurité de dormir dans tes bras. »

Il me porte dans ses bras et me dépose délicatement dans le lit, il dépose un baiser sur mes lèvres, retire ensuite son crochet et une fois dans le lit, se colle à moi et me prends dans ses bras. Nous ne sommes pas long à nous endormir...

©Aliana

∙∙∙∙∙·▫▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ ℍeroes & Villains ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫▫·∙∙∙∙∙

Diana Lake-Jones
Parfois on fait des choix pour un plus grand nombre, même quand c'est un choix insensé, c'est ce que j'ai fait aujourd'hui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heroes-villains.com/t81-quand-on-ne-croi
Contenu sponsorisé


En réalité, je suis
MessageSujet: Re: [Missing moment : la nuit à Camelot] Il est temps de rendre les armes...   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Missing moment : la nuit à Camelot] Il est temps de rendre les armes...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Heroes And Villains :: Enchanted & real Worlds :: Camelot :: La maison de Viviane-